Barthélemy Faujas de Saint-Fond : le parcours d'un homme de science mondain.

par Guillaume Comparato

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Gilles Bertrand.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Laboratoire Universitaire Histoire Culture(s) Italie Europe (laboratoire) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    L'Europe de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle est un espace de mouvements et d'échanges de savoirs. En cette période, de nombreux savants parcouraient l'espace européen pour découvrir de nouveaux horizons et faire l'expérience du voyage. Un rite de passage presque obligatoire que le chevalier de Jaucourt, dans l'Encyclopédie, jugeait nécessaire. Les savants alors commençaient à élaborer de nouveaux savoirs et peu à peu à se spécialiser. Mais de son côté la vie littéraire était en train de passer des Lumières au Romantisme et certains de ces savants préféraient encore se définir comme des lettrés plutôt que comme des scientifiques. Dans cet espace et dans ce temps de transitions, nous nous arrêterons sur un homme qui rêve de sciences, de voyages et de gloire. Il s'agit du géologue drômois Faujas de Saint-Fond, né à Montélimar en 1741 et mort en 1819 à Saint-Fond, non loin de Loriol. Ce Dauphinois, formé à Lyon, puis Avocat à Grenoble et Juge de 1ère instance à Montélimar devient dans les années 1780 un des minéralogistes les plus en vue de la capitale. Disciple de Buffon - qui est alors le maître incontesté de l'Histoire naturelle de l'époque – et ami de l'Isérois Dolomieu, il gravit peu à peu les échelons du monde scientifique.

  • Titre traduit

    Barthélemy Faujas de Saint-Fond : the journey of a socialite science man.


  • Résumé

    Europe of the end of the XVIIIth century and of the beginning of the XIXth century is a space of movements and exchanges of knowledges. In this period, numerous scholars crossed the European space to discover new horizons and experience the journey. An almost compulsory rite of passage which the knight of Jaucourt, in the Encyclopedia, considered necessary. The scholars then began to elaborate new knowledges and little by little to specialize. But from his/her part the literary life was crossing Lights in the romanticism and some of these scholars again preferred to define themselves as men of letters rather than as scientists. In this space and in this time of transitions we shall arrest on a man who dreams about sciences, about journeys and about glory. It is about the geologist drômois Faujas de Saint-Fons, born in Montélimar in 1741 and died in 1819 to Saint-Fons, not far from Loriol. It Dauphiné,,formed in Lyon, then Lawyer in Grenoble and Judge of 1re authority to Montélimar,one of the foremost mineralogists of the capital becomes in the 1780s. Follower of Buffon - Who is then the undisputed master of the Natural History of period - and friend of the isérois Dolomieu, he climbs little by little the levels of the scientific world.