La prison comme peine du XIIIe au XVIIIe siècle

par Valérie Mille

Projet de thèse en Histoire du droit

Sous la direction de Olivier Descamps.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale histoire du droit, philosophie du droit et sociologie du droit (Paris) depuis le 07-11-2013 .


  • Résumé

    On entend couramment que la prison n'est que préventive et n'existe pas comme peine au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime. Je souhaite m'attacher à démontrer le contraire, à la fois du point de vue de la fonction pénale de la prison pour les cours ecclésiastiques et la justice laïque, et du point de vue du condamné à travers des textes littéraires évoquant l'emprisonnement (nombreux, par exemple, au XVe siècle, de François Villon à Eustache Deschamps, en passant par Charles d'Orléans). Le but de cette thèse est de faire appel à l'histoire, au droit pénal, à la littérature et à la psychologie pour donner une image aussi juste que possible de la prison comme peine dans l'ancien droit.


  • Pas de résumé disponible.