Contribution à une théorisation de la traduction théâtrale

par Reine Nassar

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Élisabeth Vauthier.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) depuis le 23-10-2013 .


  • Résumé

    Il ne suffit pas qu’un traducteur soit un bon linguiste, il doit être un bon passeur de culture. Il doit tout savoir sur la langue qu’il traduit, mais aussi tout savoir sur son public cible. Les textes dramatiques regorgent de références culturelles, de sous-entendus, d’ironie ainsi que d’allusions subtiles qui représentent sans doute des obstacles à la mission de leur traducteur qui doit, en premier lieu, prendre en considération que le texte théâtral a un but artistique qui est celui d’être représenté sur scène. Il doit également prendre en compte que le texte théâtral se caractérise des autres types de textes par des spécificités de construction qui doivent être respectées dans le processus de traduction. Ceci dit, nous pouvons déduire que la traduction théâtrale va au-delà de la simple traduction littéraire, elle doit non seulement penser à la transmission du sens mais aussi au public cible, aux acteurs, au metteur en scène, etc. Elle doit œuvrer à recréer sur scène une langue orale et gestuelle afin de maintenir tous les sens du public en éveil. Pour réussir la traduction d’un texte dramatique, il faut donc préserver la théâtralité et le rythme du texte original, car toute traduction quelle qu’elle soit exacte et écrite en belle langue, si elle n’est pas faite pour des fins de théâtre, elle reste infidèle.

  • Titre traduit

    Contribution to the Theorizing of Dramatic Translation


  • Résumé

    It’s not enough for a translator to be a good linguist, he must be a good cultural transfer too. He should know everything about the language he’s translating, but also everything about his target receptor. Dramatic texts are full of cultural references, innuendos, irony and subtle allusions that represents barriers to the mission of their translator, who primarily, has to take into consideration that the dramatic texts have an artistic goal: to be represented on scene. The translator has also to take into consideration that the dramatic text, unlike other texts, has specific characteristics that must be respected during the process of translation. Dramatic translation then goes beyond a simple literary translation: not only it has to think of how to transmit the meaning and the message, it has also to think of the receptor, the actors, the stage director, etc. It has to work hard to recreate on scene the verbal and the gestural language, in order to simulate the public’s senses. In order to succeed the translation of a dramatic text, we have to preserve the theatricality and the rhythm of the original text since every translation, no matter how exact and well written it is, if it’s not written for theatrical purposes, it is considered unfaithful.