Usage de la tablette tactile par les personnes âgées. Une approche écologique de l'évaluation et de l'aide à l'apprentissage

par Lisa Dupre (Quillion dupré)

Thèse de doctorat en PCN - Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Vincent Rialle (edisce).

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Ingénierie pour la santé la Cognition et l'Environnement , en partenariat avec AUTONOMIE, GÉRONTOLOGIE, E-SANTÉ, IMAGERIE & SOCIÉTÉ (laboratoire) .


  • Résumé

    Les nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) pourraient contribuer à la prévention de l'isolement et au développement du sentiment de bien-être des adultes âgés, ainsi qu'à l'amélioration de la qualité de vie et de prise en charge des patients souffrant de maladie de type Alzheimer. La technologie tactile possiblement plus simple d'utilisation que l'ordinateur, y compris pour des personnes présentant des troubles neurocognitifs, constituerait une solution facilitatrice d'accès aux TIC. La formation reste toutefois l'un des déterminants majeurs de l'utilisation des technologies par des adultes âgés. Un accompagnement efficace nécessite la prise en compte des besoins des aînés et donc une évaluation fine de la nature des difficultés rencontrées et des aides à fournir. En conséquence, nous avons souhaité étudier les difficultés particulières des personnes âgées à utiliser ces technologies, mais aussi les conditions de l'aide dont ils peuvent bénéficier. Notre recherche s'est en particulier intéressée au téléphone (fixe et mobile) et à la tablette tactile, qui paraissent offrir l'avantage d'une plus grande simplicité d'utilisation que les ordinateurs et ainsi présenter un intérêt particulier pour les personnes âgées, y compris pour des personnes présentant des troubles neurocognitifs. L'objectif de ce travail était de déterminer s'il était possible d'expliquer des difficultés à utiliser les nouvelles TIC, propres aux personnes âgées, dans le but de leur proposer un accompagnement adapté. Une évaluation en situation et la comparaison des capacités d'utilisation des TIC d'adultes jeunes et âgés a montré que les adultes âgés se caractérisent par un plus grand nombre d'erreurs d'exécution et un besoin en aides plus précises et explicites, notamment pour l'utilisation des technologies mobiles. L'exploration du lien entre la nature des erreurs produites lors de l'utilisation des TIC et les compétences cognitives indiquait le caractère déterminent de la préservation des capacités d'inhibition ainsi que de la mémoire épisodique, en particulier du processus de récupération spontanée. Ces capacités étaient liées aux erreurs d'exécution et non aux omissions. La recherche d'une structuration de l'environnement informatif et d'une automatisation de certaines procédures de base indispensables à l'utilisation des TIC apparait donc comme une très probable orientation permettant de pallier les difficultés des personnes âgées. Enfin, la participation à un programme d'initiation à l'utilisation des tablettes tactiles, intégrant les principes de l'apprentissage sans erreur et de la récupération espacée, permettait d'améliorer les attitudes à l'égard des technologies ainsi que les performances lors de leur utilisation.

  • Titre traduit

    Cognitive impairment, learning process and tablet computers: Contributing to the empowerment of aging people


  • Résumé

    In modern society, use of information and communication technologies (ICTs) is critical in order to avoid exclusion from many common modern day activities. Furthermore, longer life expectancy presents a major challenge to support dependent seniors, or those at risk of losing their independence but wish to continue living in their own home. ICTs seem particularly relevant in this context. Indeed, they promote social engagement, facilitate access to social networks, and provide a gateway to a wide range of information. Of particular interest in the present study are landline or mobile phones, and tablet computers, which are more readily portable, offer simpler functionality than most computers, and therefore are potentially very useful for aging people, included people with neurocognitive disorders. Broadly, such ICTs help to maintain and improve autonomy. Despite these potential benefits, seniors do not commonly use ICTs. Age-related physical and cognitive decline may affect the ability of older people to use ICTs. Therefore, it is essential to promote education and learning. However, an adapted and effective support could not exist without a fine evaluation of the nature of the difficulties and of the efficient cues. Consequently, we wanted to study the particular difficulties of older people in using these technologies, but also the conditions of the assistance they can benefit from. The objectif of this thesis project was to determine whether elderly encountered specific difficulties in using new ICT, in order to offert them an adapted support. A performance-based assessment and a comparison of the capacity of ICT ise of young and old adults has shown that older adults are characterized by a greater number of commission errors and a need for more precise and explicit cues, especially for the use of mobile technologies. Exploring the link between the nature of errors produced in the use of ICTs and cognitive skills indicated the determinent factor of inhibition abilities as well as episodic memory, in particular the spontaneous recovery process. These abilities were related to commission errors and not to omissions. Structuring the informative environment and automation of some basic procedures essential to the use of ICTs therefore appear as a very probable orientation to alleviate the difficulties of the elderly. Finally, participation in a tablet computer training program using the errorless learning and spaced-retrieval techniques, allowed to improve attitudes towards technologies as well as the performance when they are used.