Géographies de l'économie nocturne. Une première approche spatio-temporelle des villes chinoises la nuit

par Wenbo Hu

Thèse de doctorat en Geographie (cegeog - ed shpt)

Sous la direction de Philippe Bourdeau.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Pacte, Laboratoire des sciences sociales (laboratoire) .


  • Résumé

    La nuit est un espace-temps encore peu exploré, en transformation rapide dans le monde entier et particulièrement dans les villes chinoises en expansion. L'économie de la nuit, sa géographie et les dynamiques en cours sont particulièrement mal appréhendées compte-tenu notamment de l'absence de données temporelles à l'échelle d'entités urbaines tentaculaires. Nous avons choisi d'aborder l'économie de la nuit sur quatre villes chinoises différentes : Shanghaï métropole internationale de 23 millions d'habitants à l'Est, Xiamen ville touristique et commerciale côtière de 3,5 millions à l'Ouest, Lanzhou, ville industrielle de 3,6 millions d'habitants au centre de la Chine et Dunhuang ville touristique de 60 000 habitants au Nord-ouest. La recherche porte plus spécifiquement sur l'analyse de l'offre de services et les comportements spatio-temporels de consommation des individus. Nous utilisons des données de consommation géo-localisées issues des réseaux sociaux numériques chinois - « SINA micro-blog » (新浪微博) et « Commentaires Publics » (大众点评) - qui regroupe des différents services urbains évalués par les clients. Une méthodologie et des algorithmes spécifiques ont été développés pour traiter des dizaines de millions de données. Ils ont permis de localiser les consommateurs dans l'espace et dans le temps, des rythmes spatiaux et temporels de consommation, d'identifier des « petits mondes nocturnes » - agrégats spatio-temporels des comportements individuels -, de mettre en évidence des « typologies d'agrégats », des intensités d'agrégations, une hiérarchie de centralités et d'esquisser une première géographie nuits urbaines de Chine. Enfin notre étude ouvre sur une approche comparative à multi-échelles basée sur l'identification des « petits mondes nocturnes », leurs genèses et pertinences, limites et potentiels qu'il convient d'interroger. Elle a abouti sur une première prospective d'organisation spatio-temporelle qui pourrait améliorer les nuits urbaines, et être utilisée au-delà de la nuit et de l'espace chinois.

  • Titre traduit

    Geographies of night-time economies. A First Spatio-Temporal Analysis of Chinese cities at night


  • Résumé

    The Night-time Landscape has been poorly explored, especially in relation to its rapid transformation on a world-scale and particularly in expanding Chinese cities. The lack of spatio-temporal data on sprawling urban entities (demographic and economic factors) related to night-time economies, their geography and their performance are particularly poorly understood. In order to study this emerging night-time urbanity, we have chosen four different Chinese cities to carry out a meso-scale study: 1) Shanghai - international metropolis of 23 million inhabitants in the East of China, 2) Xiamen - tourist and commercial coastal city of 3.5 million in the Southeast, 3) Lanzhou - industrial city of 3.6 million people in central China and, 4) Dunhuang - tourist city of 60,000 people in the northwest. The research focuses specifically on the analysis of a large quantity of individual patterns of behaviour relating to the supply and consumption of services. We use geo-localized behavioural data from two Chinese Social-Networks - « SINA micro-blog » (新浪微博) and « Public Comments » (大众点评) - which group together various types of correlated information about urban service providers at night and the feedback form customers. Specific methodologies and algorithms have been developed to process data for more than ten million individuals. This allowed us to locate different patterns of behaviours in space and time, to analyse "consumption rhythms", to identify "small worlds" - spatio-temporal behavioural aggregates of individuals -, to highlight "typologies of these aggregates", to estimate the "interactive intensities of aggregates", to characterize the hierarchy of centralities and finally to sketch a first Landscape of China's night-time economies. This study opens with a multi-scale comparative approach based on the identification of "small worlds", their genesis and relevance as well as their limits and potential questioning the social functions of night-time economies, and leading to self-improving forms of spatio-temporal organization. This model could be applied also to other times of the day and to urban spaces other than in China.