De la source à la ressource. Territoires, héritages et coopération autour de la valorisation de l'énergie solaire en Rhône-Alpes

par Antoine Fontaine

Thèse de doctorat en Doctorat Géographie

Sous la direction de Olivier Soubeyran.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Politiques publiques, ACtions politiques, TerritoirEs (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette recherche s'intéresse à la construction des ressources énergétiques renouvelables et, chemin faisant, à celle de la soutenabilité de la transition énergétique dans la filiation des travaux de la nouvelle géographie des ressource (Bridge, Castree). La thèse défendue est que la ressource énergétique émerge d'un ensemble de relations construites entre une source d'énergie et une perspective de valeur qui lui est progressivement associée. Ainsi, les qualités de la ressource énergétique ne sont pas données par les caractéristiques physiques de la source d'énergie (e.g. le rayonnement solaire abondant et diffus) mais par les relations (matérielles, sociales et spatiales) qui se tissent autour de cette source pour l'associer à des matérialités (e.g. le réseau électrique, la toiture, le paysage) dans une perspective de valorisation. En cela, la soutenabilité des énergies renouvelables est présentée comme une qualité relationnelle qui émerge en même temps que se structure le « milieu associé » (Simondon) de projets photovoltaïques. La thèse s'organise autour d'une enquête sur l'émergence de projets photovoltaïques coopératifs (i.e. les centrales villageoises), en région Rhône Alpes, qui proposent de construire la ressource solaire de manière collective et multidimensionnelle (e.g. paysage, partage de valeur), dans le contexte du début des années 2010. L'enquête montre que ces projets se nourrissent des héritages (e.g. des réseaux d'acteurs, de compétences, de visions politiques) d'un ensemble de projets énergétiques pionniers développés en Rhône-Alpes des années 1970 aux années 1990, héritages grâce auxquels ces collectifs apprennent à composer avec une politique nationale du photovoltaïque qui leur est peu favorable. Leur contribution à la construction de ressources solaires soutenables repose sur la capacité de ces collectifs à constamment s'adapter pour dépasser les épreuves qu'ils rencontrent.

  • Titre traduit

    From the source to the resource: Territories, heritages and cooperation around the construction of the solar energy value in Rhône-Alpes


  • Résumé

    This research deals with the construction of renewable energy resources, and along the way, the construction of the energy transition sustainability in the wake of the new geography of resources (Bridge, Castree). It is argued that an energy resource emerges from a set of relations woven between an energy source and a value perspective progressively associated to it. Thus, resource qualities are not given by the physical characteristics of the energy source (e.g. the diffuse and abundant solar radiation) but by the relations (material, social, spatial) woven around this source to associate it to several materialities (e.g. the electric grid, the roofs, the landscape) in order to construct its value. Within this framework, the energy resources sustainability is presented as a relational quality that emerges while the “associated milieu” (Simondon) of photovoltaic projects is structured. The thesis is organized around an inquiry about the emergence within the Rhône-Alpes region of photovoltaic cooperative projects (i.e. the “centrales villageoises”) that try to construct the solar energy resource in a collective and multidimensional manner (e.g. landscape, value redistribution) in the context of the early 2010s. The inquiry underlines that these projects relies on heritages (e.g. networks of actors, skills and political visions) from a series of pioneering energy projects developed in Rhône-Alpes between the 1970s and the 1990s. Through these heritages, the collectives learn to deal with a national photovoltaic policy that does not seem favourable for them. Their contribution to the construction of sustainable energy resources rests on the ability of these collectives to constantly adapt themselves to overcome the many trials they face.