Une étude du mouvement des Tea Parties et son impact sur la politique étasunienne : une analyse qui dépasse le simple conservatisme populiste

par Amira Achouri

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Susanne Berthier-foglar.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale langues, littératures et sciences humaines , en partenariat avec Institut des Langues et des Cultures d'Europe, d'Amérique, d'Afrique, d'Asie et d'Australie (laboratoire) .


  • Résumé

    Le 16 décembre 2009, quelques semaines avant les primaires qui devaient désigner le candidat officiel des partis démocrate et républicain aux États-Unis, quelques habitants de Boston se sont inspirés de la Révolution américaine dans leurs habits. En effet, les drapeaux qu'ils portaient symbolisaient un serpent à sonnette noir sur fond jaune, ayant comme slogan « Don't Tread on Me » (Ne marchez pas sur moi), en s'inspirant du Boston Tea Party de 1773. Le rassemblement public, qui était initialement et principalement structuré dans la demeure du représentant Républicain Ron Paul, a été organisé conjointement avec une campagne de collecte de fonds lancée par des activistes. Cette campagne permettrait de collecter 6 millions de dollars de fonds sur Internet en une seule journée, grâce à des dons individuels de 50 dollars (Sinderband, 2007). Un an plus tard, un groupe de candidats républicains a balayé la majorité démocrate aux élections de mi-mandat de novembre 2010 et a remporté 60 sièges supplémentaires à la Chambre des représentants, célébrant ainsi l'un des plus grands triomphes républicains de ces cinquante dernières années (Zernike, 2010). Loin d'être un mouvement anodin en 2009, le mouvement Tea Party est considéré par beaucoup comme ayant eu un impact significatif sur cette victoire. La cristallisation du débat sur la réforme de santé avait conféré au mouvement un pouvoir et une influence inattendus. Aujourd'hui, ils représentent un nouveau mouvement conservateur, pourtant bien établi dans le pays. Le but de cette thèse est d'analyser la montée des idées et des politiques de la nouvelle droite depuis la Seconde Guerre mondiale aux Etats-Unis. Au lieu de considérer la droite contemporaine comme fondamentalement sans rapport avec l'économie et la société conventionnelles des États-Unis, on analyse les nombreuses manières dont le nouveau conservatisme s'inspire profondément dans les débats politiques américains. On considère trois grandes questions : Ces questions sont les suivantes : (1) Existe-t-il une nouvelle droite et, dans l'affirmative, en quoi consiste-t-elle et pourquoi est-elle qualifiée de « nouvelle »? (2) Quel est le rôle des idées dans la formation de la politique gouvernementale ? Et (3) quelles sont les implications du nouveau conservatisme sur l'avenir de la démocratie américaine ? Après l'échec des néoconservateurs sous l'administration Bush et la victoire de Barack Obama en tant que premier président noir de l'histoire américaine, les commentateurs ont déclaré la fin du conservatisme aux États-Unis. Cependant, l'émergence du Tea Party en tant que mouvement populaire influent a tout simplement prouvé le contraire. Dès son apparition, le Tea Party était simplement considéré comme un groupe raciste, craignant l'autorité croissante d'un président noir. La thèse vise donc à révéler que les éléments entourant la réaction du mouvement du Tea Party étaient en réalité plus profonds, allant au-delà d'une simple réaction raciste et remontant à des décennies d'un mouvement conservateur de longue date enraciné dans la vie et la politique américaines. La thèse vise également à examiner les sources de soutien du mouvement Tea Party dans la sphère politique américaine. Entre les événements émergents de 2008 et les élections à mi-parcours de 2010, le mouvement Tea Party est devenu une force de mobilisation importante qui a suscité un intérêt considérable pour la politique américaine. On explique l'origine de la naissance du mouvement Tea Party qui est apparu à ce moment-là, tout de suite après l'élection d'un président démocrate en 2008. Ainsi, afin de comprendre les origines du mouvement, on met en évidence les facteurs qui ont contribué à l'émergence de ce phénomène politique.

  • Titre traduit

    The rise of the Tea Party movement and its Impact on American Politics: a Study beyond a Mere Populist Conservatism


  • Résumé

    December 16, 2009, a few weeks prior to the primaries that would agree on the official contestant of the Democratic and Republican parties in the U.S., a group of people in Boston dressed in a way inspired by the American Revolution era. The flags they held symbolized a black rattlesnake on a yellow setting, by means of the slogan “Do not Tread on Me,” in the same manner asthe Boston Tea Party of 1773. The public meeting, which was initially and principally an evident movement in the dwelling of the U.S. representative Ron Paul, was held together with a fundraising campaign prearranged by activists, which would make available a $6 million fundraising on the Internet in only one day, owing to $50 individual donations. One year later, a group of Republican candidates swept the Democratic majority in the midterm elections of November 2010 and won 60 more seats in the House of Representatives, celebrating one of the biggest Republican triumphs during the last fifty years. Far from being a trivial movement in 2009, the Tea Party movement, is considered by many to have had a significant impact in this victory. The crystallization of the debate on the health care reform had given the movement unexpected power and influence. Today, they represent a new conservative movement, yet formerly well established in the country. This dissertation explores the rise of Conservative social movements since WWII and the motives behind this. In the last chapter, it focuses on the Tea Party movement asthe latest chapter in the history of the populist conservative movement as the “Party of No.”Ianalyze (1) the historical background of the Right's economic theories and ideologies, (2) how the U.S. society has been pulled to the right since the late 1970s in the most continuous political reaction since the Reconstruction era after the Civil War, (3) how welfare programs - as a unifying factor - have been used as a source of fear and fantasy for the Right, and (4) the origins of the movement: the who, what and why of the Tea Party movement and how they changed the American political landscape.