Les formes verbales en -ant : étude linguistique et approche textuelle dans "Le Tramway" de Claude Simon

par Hassan El-garawany

Thèse de doctorat en Sciences du Langage

Sous la direction de Sylviane Rémi-giraud.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 03-12-2009 .


  • Résumé

    La présente thèse, intitulée « Les formes verbales en -ant : étude linguistique et approche textuelle dans "Le Tramway" de Claude SIMON », s’intéresse aux formes verbales en -ant en français moderne, c’est-à-dire le participe présent et le gérondif. Elle vise à faire une étude linguistique de ces formes dans les grammaires françaises, de leur usage et de leurs particularités. Ensuite, dans la mesure où seule une étude de corpus pouvait nous permettre d’aborder notre objet d’étude dans ses différentes potentialités, nous proposons d’examiner ces formes dans "Le Tramway" (2001) de Claude SIMON pour éclaircir certains aspects de leur comportement syntaxique, sémantique et textuel. SIMON fait un usage très particulier de ces formes dans son œuvre. Dans "Le Tramway", cet usage est considérable : le nombre de ces formes s’élève à 413 occurrences. Ce roman constitue donc un corpus exemplaire pour une recherche sur les formes verbales en -ant à l’écrit. Pour traiter cette problématique, nous avons divisé notre thèse en deux grandes parties. La première partie, intitulée « Les formes verbales en -ant, étude théorique, méthodologique et terminologique », se divise en quatre chapitres. Le premier chapitre représente un aperçu historique de l’évolution des formes verbales en -ant à partir de l’ancien français jusqu’au français classique, en passant par le moyen français. Il vise à montrer que le système de ces formes n’était pas le même jusqu’au XVIIe siècle. Les trois autres chapitres apportent une vue d’ensemble sur les formes verbales en -ant à partir d’une étude des grammaires, dès les années 60 jusqu’à nos jours, dans laquelle nous essayons de faire l’inventaire de ces grammaires selon une suite chronologique. Cette partie nous permettra d’avoir une vision claire de la problématique des formes verbales en -ant et de voir comment se présente la réflexion et l’évolution de la linguistique en France à travers les grammaires d’enseignement supérieur. La deuxième partie, consacrée à l’étude du corpus, a pour titre « Les formes verbales en -ant dans "Le Tramway" : étude et analyse », et elle est divisée en trois chapitres. Le premier chapitre représente une étude syntaxique et sémantique des occurrences du gérondif existant dans notre corpus et les deux autres chapitres sont consacrés au participe présent, où nous mettons l’accent sur les deux fonctions les plus utilisées dans le roman et qui représentent une originalité dans l’écriture simonienne : l’épithète et l’apposition. Nous avons donc voulu faire une double approche en langue et en discours littéraire pour mesurer l’écart qu’il y a entre une approche telle qu’on la trouve dans les grammaires du XXe et du début du XXIe siècles, et par conséquent les apports de linguistique que ces grammaires intègrent, et un roman contemporain du XXe siècle, "Le Tramway" de Claude SIMON. Nous concluons que, à travers cette étude, ces deux dimensions linguistique et discursive apportent vraiment quelque chose l’une à l’autre. La complexité de l’écriture du "Tramway" et l’originalité de la syntaxe simonienne pourraient permettre de renouveler la lecture de l’approche des grammaires et, éventuellement, de les critiquer.

  • Titre traduit

    Verbal forms ending in -ant : a linguistic study and textual approach in "Le Tramway" of Claude SIMON


  • Résumé

    The present dissertation, entitled “Verbal forms ending in -ant: a linguistic study and textual approach in "Le Tramway" of Claude SIMON”, investigates verbal forms ending in -ant in modern French, the present participle and the gerund. It aims at making a linguistic study of these forms, their use and attributes, in French grammars. These is only possible via a corpus method that enables us to study in its different potentialities, that we propose examining these forms in "Le Tramway" (2001)of Claude SIMON, in order to clarify certain aspects of their syntactic, semantic and textual behavior. SIMON makes very specific uses for these forms in his work. In "Le Tramway", this uses are significant : The number of these forms amounts to 413 occurrences. As such, this novel constitutes a perfect corpus for a search in verbal forms in Le Tramway in the writing medium. To treat this problem, we have divided our dissertation in two parts. The first part, entitled “Verbal forms ending in -ant, theoretical, methodological and terminological study," is divided into four chapters. The first chapter represents a historical overview of the evolution of verbal forms ending in -ant from the old French up to classic French, in passing by the middle French. It aims at showing that the system of these forms was not the same until the 17th century. The other three chapters provide an overview on the verbal forms ending in - ant, from a study of the grammars, as early as the 1960s up to our days, in which we are trying to do the inventory of these grammars according to a chronological sequence. This part will allow us to have a clear vision of the problem of verbal forms ending in -ant and see how is presented the reflection and the evolution of the linguistics in France, through the grammars of higher education. The second part, devoted to the study of the corpus, has for title “Verbal forms ending in - ant in "Le Tramway": study and analysis", and it is divided into three chapters. The first chapter represents a syntactic and semantic study of the occurrences of the gerund existing in our corpus and the other two chapters are devoted to the present participle, where we focus on the two functions the most used in the novel and which represent originality in the SIMON’s writing: epithet and affixing. We therefore wanted to do a dual approach in language and literary speech to measure the gap that there is between an approach such that it is found in the grammars of the 20th and early 21st centuries, and therefore the contributions of linguistics that these grammars integrate, and a contemporary novel of the 20th century, Le Tramway of Claude SIMON. We conclude that, through this study, these two linguistic dimensions and discursive really bring something the on to the other. The complexity of the writing of Le Tramway the originality of SIMON’s syntax could allow to renew the reading of the approach of grammars and to criticize them eventually.