Les deux compagnies de Mousquetaires de la Maison militaire du roi (1622-1815) : carrières, vie militaire, stratégies sociales et représentation culturelle.

par Julien Wilmart

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Lucien Bély et de Sébastien Dubois.

Thèses en préparation à Sorbonne université en cotutelle avec l'Université Saint-Louis (Bruxelles) , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) depuis le 12-07-2013 .


  • Résumé

    Les deux compagnies de Mousquetaires de la Maison militaire du roi demeurent un corps relativement peu étudié. La première compagnie fut créée par Louis XIII en 1622, supprimée par Mazarin en 1646 et reconstituée par Louis XIV en 1657 ; issue des Mousquetaires du cardinal Mazarin, la seconde fut donnée au roi en 1660. Toutes deux intégrées aux troupes de la Maison du roi, elles furent licenciées par Louis XVI en 1776. Elles furent éphémèrement rétablies dans l’Armée des Princes en 1791-1792 et sous la Restauration en 1814-1815. Cette thèse a pour ambition d’appréhender ce corps par diverses approches – sociale, politique, militaire, culturelle – permettant d’en saisir tout le fonctionnement et les logiques internes en comparant les données recueillies tant sur toute la période, entre XVIIe et XVIIIe siècle, que par rapport à d’autres corps. La question de la carrière des Mousquetaires sera appréhendée à partir de leurs conditions d’entrée, d’avancement et de sortie dans les deux compagnies ; une attention spéciale sera apportée à la carrière des officiers de ces deux compagnies, notamment grâce à la richesse des sources conservées à leur sujet. Le fonctionnement et l’organisation des Mousquetaires appréhendés à partir des hommes le seront également à partir du corps dans son ensemble en tentant de reconstituer la vie militaire de ce corps d’élite à travers leur vie quotidienne à Paris et en campagne, leurs principaux faits d’arme ou leur rôle tant militaire que politique ; dans ce cadre, une attention toute particulière sera apportée à la mise en place d’une école militaire pour la jeune noblesse au cœur des deux compagnies. L’analyse des relations sociales et des conditions de vie (fortune, naissance, alliances, etc.) des officiers des Mousquetaires permettra de dégager certaines logiques et stratégies sociales mises en place afin de consolider leur place dans la société. Enfin, grâce aux différents angles développés et aux différentes sources et témoignages d’anciens Mousquetaires, il sera permis d’étudier la manière dont la population se représentait ces soldats et de s’intéresser à l’impact de leurs actes sur la culture française des XVIIe et XVIIIe siècles tout en dégageant les symboles et les valeurs militaires et sociales qui étaient attachées aux Mousquetaires dans la société de leur temps.


  • Pas de résumé disponible.