Deux orchestres de chambre historiques : les formations de Jean‑François Paillard et des Solisti Veneti. : comparaison des styles français et italien durant la seconde moitié du XXe siècle

par Claire Fonvieille

Projet de thèse en Musique et musicologie

Sous la direction de Anne Penesco.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 15-10-2012 .


  • Résumé

    Les ouvrages qui traitent des orchestres à cordes ayant participé à la renaissance du répertoire dit « baroque » mentionnent un grand nombre d’ensembles pionniers — à l’origine d’un nouvel essor dont l’apogée se situe dans les années quatre-vingt — qui appuient leurs interprétations sur la revendication d’une recherche d’authenticité du style baroque. Nous avons ainsi choisi deux orchestres de chambre n’ayant jamais fait l’objet de recherches alors qu’ils furent parmi les premiers à s’intéresser à l’interprétation des musiques des XVIIe et XVIIIe siècles en France et en Italie. Il s’agit de la formation de Jean-François Paillard, fondée en 1953, et de celle de Claudio Scimone, I Solisti Veneti, créée en 1959. Elles appartiennent toutes deux à la génération de musiciens précédente, faisant appel à des instruments modernes et interprétant également un répertoire plus tardif. Il nous a semblé judicieux de mettre en perspective les démarches patrimoniales de ces deux ensembles, en de nombreux points similaires. Nous étudierons à cet effet le contexte de la création de ces orchestres, leur programmation de concerts et d’enregistrements jusqu’à nos jours, ainsi que leurs activités pédagogiques et éditoriales. Nous souhaitons avant tout comparer dans cette thèse les choix esthétiques des deux chefs d’orchestre et mettre en lumière les caractéristiques respectives de leurs styles d’interprétation, français et italien, qui ont remporté l’adhésion durant la seconde moitié du XXe siècle. Nous nous fonderons pour cela sur l’analyse de différentes sources telles que les traités et méthodes français et italiens des XVIIe et XVIIIe siècles, les partitions annotées par les musiciens, les éditions réalisées par les chefs eux-mêmes ainsi que les réalisations sonores et les entretiens.


  • Pas de résumé disponible.