Le sentiment de la vie dans l'oeuvre de Maurice de Guérin.

par Ramdane Benferhat

Projet de thèse en Lettres et arts

Sous la direction de Claude Retat.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 29-11-2012 .


  • Résumé

    L’étude examine une catégorie essentielle dans l’œuvre de Maurice de Guérin (1810 - 1839) : « le sentiment de la vie » et la manière dont il l’y exprime, par l’effort d’une pensée tendant vers un état péniblement contemplatif. Ce sentiment, analysé en pendant à des notions telles que sensation, émotion, intuition, etc., est traversé par des penchants contraires, oscillant entre un désir de réalisation et une impuissance à y parvenir, – d’où cette angoisse en quête d’apaisement, requérant totalement l’écriture à son service. Or, le sentiment est l’impression produite dans l’âme par l’effet d’une idée et qui se poursuit, en dépit de ce qui l’a engendré, dans le temps. Il s’agit, pour nous, de débrouiller cette notion impérieuse : faire ressortir les significations qu’elle revêt et les modalités selon lesquelles elle apparaît, dégager l’exigence esthétique qui la régit. L’activité critique se situe en ce point et implique la coïncidence de deux consciences (lecteur / auteur) dans une approche oscillant entre adhésion et retrait. Plusieurs perspectives peuvent être retenues : l’une consiste en la volonté de situer ce « sentiment » au début du XIXe siècle, dans son double contexte d’héritage du XVIIIe siècle et de naissance du romantisme, engageant l’écriture et les idées de ce premier romantisme, dans son effort de s’émanciper et de trouver ses marques. L’autre suppose un retour prenant en considération : l’univers des Rousseau, Mme de Staël, Chateaubriand, etc., (impact, échanges, affranchissement) ; l’influence de la poésie anglo-saxonne, découverte auprès de La Morvonnais ; la lecture croisée de mystiques et de naturalistes ; l’univers de Lamennais (épisode de La Chênaie) et son ascendant ; la figure d’Eugénie et l’ambiance créée par elle autour de son frère et de son œuvre ; Guérin prosateur : vocabulaire, syntaxe, style ; enquête sur les disputes qui ont eu lieu autour de l’œuvre : problèmes d’interprétation entraînant des prises de position idéologiques et religieuses opposées.


  • Pas de résumé disponible.