Se convertir à soi en contexte "sectaire" : subjectivation et agentivité des membres de l'Eglise de Scientologie et du Mouvement Raëlien en France, au prisme des rapports sociaux

par Guillaume Roucoux

Projet de thèse en Religions et sytèmes de pensée

Sous la direction de Régis Dericquebourg.

Thèses en préparation à l'Université de Recherche Paris Sciences et Lettres - PSL Research University , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Groupe Sociétés Religions Laïcités (GSRL) (laboratoire) , Laboratoire de Théorie Politique (LabTop) (laboratoire) , Centre d'Etudes Féminines et d'Etudes de Genre (CEFEG) (equipe de recherche) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Ma thèse vise à comprendre dans quelle mesure l’adhésion à un système de pensée à prétention religieuse, fortement discrédité jusqu’à être nommé « secte » en France, peut paradoxalement réussir à améliorer la vie de ses adhérents. S’appuyant sur une approche phénoménographique des activités de l’Eglise de Scientologie et du Mouvement Raëlien en France, elle fait l’hypothèse principale que la connaissance acquise et les techniques psycho-spirituelles apprises en son sein, permettent aux membres de mieux comprendre qui ils sont, quelle est leur place dans ce monde et les satisfaisant, d’y vivre mieux. Parmi la large littérature relative à la conversion, ayant vu naître de multiples modèles d’analyse, cette étude se donne pour objectif de mettre au jour dans un premier temps les mécanismes politiques de la conversion, définie comme la construction interactive et itérative du sujet croyant, et dans un second temps, les logiques qui façonnent l’agentivité et la réflexivité des membres, au prisme des rapports sociaux de sexe, « race », classe et sexualité.

  • Titre traduit

    Conversion of the Self in a "cultic" context


  • Pas de résumé disponible.