Rupture de trajectoires. Enjeux socio-économiques des situations de ruptures de trajectoires biographiques dans les très petites entreprises rurales.

par Maylis Sposito

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Jacques-Jouvenot.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon ; 1991-2016) , en partenariat avec Université de Franche-Comté (établissement de préparation) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    La Très Petite Entreprise est souvent une réalité familiale avant d’être une réalité économique (Bauer, 1993) caractérisée par la superposition de la famille et de l’entreprise. Ainsi, ce qui affecte l’une affecte également l’autre ce qui rend difficile de penser l’une indépendamment de l’autre. L’entreprise s’inscrit dans l’histoire familiale, elle y a sa place et devient un élément de cette structure. Mais au-delà de cette imbrication, nous souhaiterions observer si, tout comme dans le travail indépendant, le propre du lancement des TPE est de se conjuguer au conjugal en observant si « l’établissement suit plus qu’il ne précède l’union matrimoniale » (Gresles, 1978). Davantage que dans les emplois du secteur tertiaire ou dans les professions libérales, l’artisan commerçant passe à l’acte si l’aide familiale est assumée par la conjointe. De ce fait, ce projet de recherche se propose de comprendre et d’analyser, afin de prévenir les conséquences sociales, familiales et économiques, les situations de ruptures de trajectoires – divorce, séparation, mort prématurée, suicide etc. - dans les Très Petites Entreprises Rurales de l’Arc Jurassien.


  • Pas de résumé disponible.