la « résistance populaire » palestinienne face à l'occupation israélienne dans le contexte de l'après seconde Intifada en Cisjordanie (2005-2016) Territorialités et mobilisations

par Antoine Garrault

Projet de thèse en Sciences Politiques

Sous la direction de Yves Palau.

Thèses en préparation à Paris Est en cotutelle avec l'Université Oxford Brookes , dans le cadre de OMI - Organisations, Marchés, Institutions , en partenariat avec LIPHA - Laboratoire Interdisciplinaire d'Etude Politique HANNAH ARENDT (laboratoire) et de Largotec (OMI) (equipe de recherche) depuis le 10-09-2012 .


  • Résumé

    Dans le contexte post-seconde intifada en Cisjordanie, quelles sont les relations existantes entre les mobilisations et les différentes territorialités des acteurs impliqués au sein de ces politiques de conflit ? Ma thèse se propose d'interroger les mobilisations palestiniennes contre l'occupation territoriale et d'expliquer les différentes stratégies et actions des groupes analysés en lien avec un certain attachement des individus au territoire et en relation avec les politiques israéliennes d'occupation ainsi que les liens entretenus avec différents acteurs palestiniens (Autorité palesitnienne, ONG etc.)en Cisjordanie.

  • Titre traduit

    Palestinian “popular resistance” against the Israeli occupation in the West Bank after the second Intifada (2005-2016) Territorialities and mobilizations


  • Résumé

    In the post-second Intifada context what are the links between the mobilization implemented in the West Bank and the concept of territoriality ? My thesis aims at explaining and understanding the mobilizations of Palestinian involved in popular resistance against the Israeli occupation. The territorial attachment of these groups, the impact of the Israeli settler colonial practices and the interactions with other Palestinian groups provide elements to analyze the mobilizations described.