Lire l'ethos féminin comme motif littéraire.

par Gabrielle Mbatchi Singo

Projet de thèse en Langue et Littérature Françaises

Sous la direction de Papa Samba Diop.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec LIS - Lettres Idées Savoir (laboratoire) depuis le 01-10-2007 .


  • Résumé

    En littérature, le terme « ethos » désigne la particularité idéologique du discours d'un sujet parlant. L'ethos participerait donc de ce que Lucien Goldmann appelle « une vision du monde » dont se sert l'auteur à travers l'art littéraire pour exprimer de façon scripturale, avec sa sensibilité subjective, un référent social, idéologique ou autre. Parler alors de l'ethos féminin comme motif littéraire, reviendrait à mettre en relief tous les invariants qui peuvent rendre possible cette catégorisation. Basée sur une lecture socio-historiographique, sémantique, narratologique et herméneutique, la présente étude de l'ethos féminin pris comme motif littéraire a été décryptée, selon l'Histoire de l'évolution de la femme dans la société, et le « je » narrant au féminin. Cette vision tend à ressusciter le débat sur l'existence d'une littérature dite féminine, mais aussi la possibilité d'une narration au féminin. Sans oublier l'amalgame fait entre littérature féministe et littérature féminine. Le caractère conflictuel de la littérature féminine, oblige à parler de l'ethos féminin. Alors, la question d'une écriture ou d'une littérature féminine pourrait encore se poser, puisque nulle part, on a pu saisir des éléments qui posent le fondement expérimental d'une spécificité scripturaire ou verbale propre à un genre. George Sand, Jules Barbey d'Aurevilly, Toni Morrison et Russell Banks, à travers leurs œuvres constituerons le corpus de base de cette étude.

  • Titre traduit

    To read the feminine "ethos" like literary motive.


  • Résumé

    In literature, term " ethos " indicates the ideological feature of the speech of an eloquent subject. The ethos would participate therefore of what Lucien Goldmann calls « a vision of the world » whom uses the author across literary art to express in a bank money manner, with his subjective feelings, a social, ideological referent or other one. To speak then about the female ethos as literary motive, would come back to throw into relief all invariant which can return possible this categorization. Based on a socio-historiographic, semantic reading, narratologic and hermeneutic, the present study of the female ethos taken as literary motive been deciphered, according to the History of the evolution of the woman in the society, and it "I" narrating in the feminine. This vision tends to revive the debate on the existence of a female said literature, but also the possibility of a narration in the feminine. Without forgetting amalgam makes between feminist literature and female literature. The controversial character of female literature, makes speak about the female ethos. Then, the question of writing or a female literature could again settle, since nowhere, they could grab elements which put down the experimental foundation of a scriptural peculiarity or verbal clean in a type. George Sand, Jules Barbey d' Aurevilly, Toni Morrison and Russell Banks, across their writings shall constitute the basic corpus of this study.