LA FINANCIARISATION DE L'IMMOBILIER TERTIAIRE A L'HEURE DU DEVELOPPEMENT DURABLE : Un nouveau mode d'intervention des sociétés foncières en France ?

par Cyril Boisnier

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Elisabeth Campagnac et de Taoufik Souami.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LATTS - Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés (laboratoire) depuis le 18-11-2009 .


  • Résumé

    La thèse analyse comment la financiarisation de l'immobilier à la lumière des Sociétés Immobilières d'Investissement Cotées (SIIC), d'une part, et le développement durable, d'autre part, renvoient à la construction sociale de nouveaux référentiels. On se demande s'ils sont compatibles ou non l'un avec l'autre et sur quels compromis, sur quelle convergence d'intérêts, leur mise en tension débouche-t-elle ? L'ambition de ce travail est aussi de voir comment ils interagissent dans la fabrication de la ville. L'étude de chacun d'eux n'est pas acquise et une partie du travail de thèse a consisté à préciser ce qui définit leur usage. En effet, nous traitons l'objet de recherche par les sciences de gestion notamment par l'apport des théories sur la création de valeur financière et la gouvernance d'entreprise, et par l'analyse des instruments d'évaluation et de reporting. Le développement durable est davantage considéré ici comme un marché de « normes » garantissant la qualité environnementale de l'immeuble. Nous faisons l'hypothèse que dans un contexte de financiarisation, les sociétés foncières sont contraintes par l'action publique en matière de développement durable d'adopter différentes stratégies : l'anticiper, s'y soumettre, la contourner, ou bien alors la réinterpréter par l'élaboration d'un référentiel d'action privée. Cette thèse montre que la gestion des risques et l'opportunisme stratégique de certaines SIIC participent d'interactions entre le processus de financiarisation de l'immobilier tertiaire et la mise en œuvre d'un référentiel d'action influencé par la conception d'un développement durable. De nouvelles formes d'intervention, de régulation et de compromis sociaux, se sont faites jour.

  • Titre traduit

    FINANCING OF TERTIARY REAL ESTATE AT THE TIME OF SUSTAINABLE DEVELOPMENT: A new mode of intervention of real estate companies in France?


  • Résumé

    The thesis analyzes how financing of real estate showed by the listed real estate investment companies (SIIC), on the one hand, and sustainable development, on the other, refer to the construction of a new social frame of reference. We also question the compatibility of these two elements and examine the compromises arising from their divergence and their convergence of interests. Moreover, our ambition is to see how they interact in the process of making a city. As the study of each of these elements has not been completed one of the aims of our thesis consists in specifying how to use them. So the subject of our research has been questioned in reference to the science of management and in particular by using theories about creating financial value and corporate governance, and by analysing assessment and reporting tools. Sustainable development is considered here more as a market of « standards » guaranteeing the environmental quality of the building. Our hypothesis is that in the context of financing real estate companies are led to adopt various strategies as a result of public actions. The companies either decide to anticipate, take on, by-pass or re-interpret these public actions in an effort to develop a new private frame of reference. This thesis shows that risk management between financing and sustainable development resulting from and the strategic opportunism of certain SIIC participating in interactions between the process of financing of the tertiary real estate and the implementation of a frame of reference influenced by the conception of sustainable development. Hence, new forms of intervention, regulation, and social compromise have emerged.