L'habitat participatif : de l'émergence d'une initiative habitante à son intégration dans l'action publique

par Camille Devaux

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Jean-Claude Driant.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LAB'URBA (laboratoire) .


  • Résumé

    Depuis le début des années 2000, émergent sous le vocable « habitat participatif » des initiatives portées par des groupes d'habitants désireux de concevoir et de gérer collectivement un programme immobilier au sein duquel ils disposeraient d'un logement privatif et partageraient des espaces. Des acteurs institutionnels tels que les collectivités territoriales et les organismes d'HLM se sont progressivement saisis de ces projets d'abord circonscrits au milieu habitant pour conduire des actions en faveur de leur développement. Cette thèse interroge les modalités selon lesquelles cette initiative habitante qu'est l'habitat participatif a émergé dans le champ de l'action publique pour y être à présent intégrée et faire l'objet d'un chapitre dans le projet de loi pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR), dont la discussion a débuté en septembre 2013. A l'issue d'une première partie de cadrage de la recherche, la genèse de l'habitat participatif en France est retracée, à partir de ses références et des acteurs qui le composent historiquement : les habitants. La thèse propose ensuite une analyse du processus de mise en politique de l'habitat participatif : l'origine de la convocation de la puissance publique, ses modalités et l'intérêt porté par les collectivités et les organismes d'Hlm à ces initiatives sont alors analysés. Le processus de mise en politique apparait alors avant tout comme tourbillonnaire. Des éléments précis quant à la traduction concrète de l'engagement des acteurs institutionnels sont avancés en dernier lieu et ouvrent sur une mise en débat des rapports entre acteurs-habitants et institutions.

  • Titre traduit

    Cohousing : from the emergence of an inhabitants' initiative to its integration into public action


  • Résumé

    From the early 2000 onwards, cohousing inhabitant-led initiatives have emerged under the French label “Habitat participatif”. They consist in collectively designing and managing blocks of flats in which one can dispose of a private space while sharing the rest. Although they started as inhabitant projects only, institutions like local authorities and social housing landlords have gradually been involved in their development. This PhD research explores the way this inhabitant project became a matter of interest in public action and was given importance in the next Housing law which is discussed since September 2013. After a first part dedicated to research framing, cohousing genesis in France is described through the references it invokes and its initial representatives : inhabitants. Then cohousing agenda-setting is analyzed, looking at the first appeals to public intervention, the shape of this intervention and local authorities and public housing sector's interest in cohousing projects. Cohousing agenda-setting proves to be a whirlwind process. Accurate elements about institutions actual commitment and its consequences are exposed in the fourth part, opening discussion on relationships between inhabitants and institutions.