Société-nuage

par Stéphane Degoutin

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Antoine Picon et de Pierre Cassou-Noguès.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LATTS - Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés (laboratoire) et de RIT - Réseaux, institutions et territoires (VTT) (equipe de recherche) depuis le 15-11-2012 .


  • Résumé

    J'explore l'hypothèse qu'une idée de chimiste – la décomposition en poudre de la matière permettant de faciliter sa recomposition – est également appliquée aux relations sociales, à la mémoire, à l'humain en général. Tout comme la réduction en poudre de la matière permet d'accélérer les réactions chimiques, la réduction en poudre de la société permet une décomposition et une recomposition accélérée de la matière dont est faite l'humain. Elle permet de multiplier les réactions au sein de la société et les productions de l'humanité, la chimie sociale: combinatoire des passions (Charles Fourier), hyperfragmentation du travail (Mechanical Turk), décomposition du savoir (Paul Otlet), Internet des neurones (Michael Chorost), société par agrégation des micro affects (Facebook).

  • Titre traduit

    Cloud Society


  • Résumé

    I explore the hypothesis that a chemist's idea – the act of decomposing a matter into powder in order to facilitate its recomposition – is also applied to social relationships, to memory, to mankind in general. Just as the reduction of matter to powder accelerates chemical reactions, the reduction of society's powder allows for an accelerated decomposition and recomposition of the matter from which humans are made. It allows to multiply the reactions within society, to accelerate the productions of humanity and the social chemistry: combination of human passions (Charles Fourier), hyperfragmentation of work (Mechanical Turk), decomposition of knowledge (Paul Otlet), Internet of neurons (Michael Chorost), agregation of micro affects (Facebook)…