Le Jeu du 'je'": Récits de soi et de communauté dans la fiction de Dany Laferrière, Junot Díaz et Colson Whitehead

par Karen Yaworski

Projet de thèse en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Jean-Paul Rocchi.

Thèses en préparation à Paris Est en cotutelle avec l'University of Toronto , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec IMAGER - Institut des mondes anglophones, germanique et roman (laboratoire) depuis le 29-11-2012 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les articulations d'identité 'raciale', ethnique et culturelle dans la fiction humoristique et la musique hip-hop produite en Amérique du nord, notamment dans les villes de New York et de Montréal au cours des vingt-cinq dernières années. La thèse explore comment ces deux formes culturelles déploient différents aspects du jeu – notamment de l'humour et des jeux de mots – pour véhiculer les notions d'identité et de communauté et pour contester les stéréotypes identitaires. Précisément, ce projet interroge les notions d'identité noire, blanche et mixte et examine comment les artistes littéraires et musicaux manient, contestent et jouent avec les stéréotypes raciaux, ethniques, culturels et sexuels. En rassemblant les productions culturelles tant populaires qu'institutionnelles, j'examine l'identité d'artistes provenant de différents milieux socio-économiques. Par cette combinaison de textes, je cherche également à dessiner le trajet de certaines significations d'identité noire, blanche, et mixte telles qu'elles traversent les formes littéraires, musicales ou critiques, ainsi que les cultures, les territoires et les langues. Mon projet est structuré par les problématiques de jeu et de voix narrative et musicale, et il analyse les pronoms personnels dans les récits en première personne tels qu'ils fonctionnent comme indexes sociolinguistiques des identités et des communautés.

  • Titre traduit

    "Le Jeu du 'je'": Narratives of Self and Community in the Fiction of Dany Laferrière, Junot Díaz and Colson Whitehead


  • Résumé

    This thesis project explores articulations of ‘racial', ethnic and cultural identity in humorous fiction and hip-hop music produced in the cities of New York and Montreal in the last twenty-five years. It examines how these two cultural forms deploy different aspects of play – namely humor and word play – to mediate notions of identity and community and to contest identity stereotypes. More precisely, this project interrogates notions of black, white and brown/mixed identity and examines how literary and musical artists mobilize, contest and play with racial, ethnic, cultural and sexual stereotypes. By examining both popular and scholarly cultural productions, I examine identity not only through the writings of the intellectual elite, but also through the work of artists from different socio-economic backgrounds. I seek to trace the trajectory of certain meanings of black, white and brown/mixed identity across literary, musical and scholarly forms, as well as across cultures, territories and languages. This project is structured around the themes of play and of narrative and musical voice, and it analyzes personal pronouns in first-person narratives as sociolinguistic indexes of identity and community.