Les politiques municipales de la jeunesse et des sports dans les quartiers : espoirs et illusions de la mixité sociale et de la discrimination positive

par Coralie Lessard

Thèse de doctorat en Staps

Sous la direction de Cécile Collinet et de Pierre-Olaf Schut.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne) (laboratoire) depuis le 01-01-2013 .


  • Résumé

    De nombreuses actions et réflexions historiquement situées ont conféré au sport des vertus qui favoriseraient l'insertion, l'intégration, la cohésion ainsi que la paix sociale. Cette thèse porte sur le thème des politiques locales en charge de la jeunesse et des sports dans les quartiers prioritaires de six communes d'Île-de-France. L'étude se base sur l'analyse d'entretiens (59) menés avec des acteurs municipaux (élus, directeurs, intervenants de terrain, etc.) qui coordonnent leurs actions sur ce sujet. D'autres méthodes d'investigation ont été employées : parmi celles-ci, deux questionnaires ; l'un auprès de l'ensemble des services en charge de la jeunesse et des sports de la région parisienne (69) afin de faire le point sur les actions menées dans les ZUS ; et le second (508), auprès des jeunes licenciés sportifs de Meaux (77) afin de qualifier leur mobilité et accessibilité sportive dans différents espaces de la ville ainsi que leur propension à créer des amitiés avec d'autres licenciés vivant dans un espace urbain différent ; et enfin, ont été étudiées des bases de données ministérielles sur les licenciés et les équipements sportifs et ainsi que des rapports publics mettant en avant le sport comme un outil de prévention de la délinquance. D'une façon générale, ce travail de thèse permet de déterminer l'usage municipal des différents dispositifs de cofinancement gouvernementaux prenant en charge les équipements sportifs d'une part et l'animation socio-sportive d'autre part. Au croisement des politiques publiques en charge de la jeunesse, des sports, et de la Ville, il s'agit d'étudier les actions menées par les acteurs agissant sur ces domaines tout en observant des prises en charge différenciées des jeunes à travers des modalités distinctes d'accueil et de loisir. Les résultats ont tendance à dépeindre des situations municipales complexes et disparates ; notamment concernant l'usage des dispositifs de cofinancements d'équipements sportifs et d'animations socio-sportives. En revanche, il apparaît nettement un manque d'efficacité de la part de l'action publique en matière de mixité sociale entre les jeunes vivant dans les quartiers et ceux vivant à l'extérieur. Néanmoins, il apparaît que le sport en club peut être pourvoyeur de liens sociaux forts entre ces deux populations.

  • Titre traduit

    Municipal youth and sports policies in disadvantaged neighbourhoods : ambitions and limits of social mix and affirmative action


  • Résumé

    Throughout history, sport has been believed to promote integration, insertion, cohesion and social peace. This thesis focuses on the theme of local youth and sports policies in the priority neighbourhoods of six towns (municipalities) of Ile-de-France, the region around Paris. The basis for the study is the analysis of interviews (59) conducted with municipal stakeholders (elected officials, directors, sociocultural coordinators, etc.), who coordinate the actions on this topic. Additionally, two questionnaires were used. The first one surveyed all departments in charge of youth and sports in the Paris region (69), in order to get an overview on the actions taken in the disadvantaged urban area. The second (508) asked youth in sports club of Meaux, a town near Paris, to qualify their mobility and accessibility in different areas of the city, as well as their ability to create friendships with other sports club members living in a different urban area. Finally, a review of ministerial databases on sports license holders and sports equipment was conducted and reports highlighting sport as a tool against crime prevention were scrutinized. In general terms, this thesis makes it possible to identify how the towns (municipalities) use the various governments co-financing schemes that support sports equipment, on the one hand and sociocultural activities, on the other hand. At the crossroads of public policies on youth, sports and urban development, this research focuses on the actions carried out by the various players involved, while also researching whether young people are treated differently, throughout distinct structures and modes. The results tend to show complex and disparate municipal situations, especially regarding how co-financing schemes for sports equipment and socio-cultural activities are used. In addition, the research clearly points out a lack of efficiency from public institutions regarding the social mix between young people living in disadvantaged neighbourhoods and those living outside them. Nevertheless, it seems that sports clubs can nurture strong social links between these two populations.