La valorisation d'actions cotées : approches comparatives et multisectorielles entre méthodes traditionnelles et options réelles

par David Heller

Projet de thèse en Science de gestion - EM2C

Sous la direction de Olivier Levyne et de Nathalie Picard.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED EM2P - Economie, Management, Mathématiques et Physique , en partenariat avec Théorie économique, modélisation et applications (laboratoire) depuis le 07-10-2012 .


  • Résumé

    Trois chapitres constituent cette thèse. Le premier traite des performances des modèles de valorisation traditionnels. Au travers une littérature détaillée, il met en exergue les facteurs qui impactent la structure financière ainsi que des ajustements théoriques en vue d'améliorer les différentes méthodes de valorisation. Puis, il aborde la création de valeur issue d'opérations de contrôle et expose les méthodes à privilégier en fonction de contextes déterminés. Il présente ensuite des études statistiques visant à attester de la fiabilité et de la pertinence des méthodes traditionnelles. Le deuxième est dédié à l'évaluation de la décision d'investissement par l'approche des options réelles. Tout d'abord, un cadre définit leur modélisation et leur niveau d'utilisation actuelle par les praticiens. Ensuite, la littérature étudiée développe les interactions des différentes catégories d'options présentes au sein d'un même projet d'investissement. Elle dévoile, notamment, les fondements des modèles de l'option d'attente, qui permet de déterminer le moment opportun pour investir, de l'option de désinvestissement, y compris au sein de contextes particuliers, et de l'option de croissance, qui affecte les choix de diversification et de stratégies d'acquisition. Ces différents modèles font l'objet d'applications pratiques. Enfin, le troisième s'attache à mettre en lumière l'évaluation de la structure du passif financier par l'approche des options réelles. Les modèles optionnels décrits dans la littérature proposent une nouvelle répartition de la valeur d'entreprise entre une valeur économique des capitaux propres et de la dette nette. Puis, les articles étudiés évoquent l'intégration des problèmes d'agence et du refinancement de la dette à partir de modèles optionnels. Enfin, trois études statistiques ont pour objectif de comparer des valorisations de sociétés depuis des méthodes traditionnelles et depuis celle des options réelles. Il s'agit de déterminer si la méthode des options octroie un surplus de valeur aux capitaux propres, de par la prise en compte d'une dette nette économique. Par ailleurs, les analyses réalisées visent à attester de la pertinence et de la fiabilité de la méthode des options réelles par rapport à aux méthodes traditionnelles.

  • Titre traduit

    The valuation of listed stocks: comparative and multi-sectoral approaches between traditional methods and real options


  • Résumé

    This thesis is organized around three chapters. The first one deals with performances of traditional valuation methods. A detailed literature review highlights the factors that affect the financial structure and theoretical adjustments to improve the different valuation methods. Furthermore, the chapter is dedicated to value creation from control operations and outlines the preferred methods according to specific contexts. Finally, it presents statistical studies to demonstrate the reliability and relevance of traditional methods. The second chapter focuses on the assessment of the investment decision by the real options approach. First, their modeling framework is defined as well as their level of current use by practitioners. Then, the studied literature develops the interactions of different categories of options present within the same investment project. It reveals, in particular, the foundation for models of standby option, which determines the appropriate time to invest, the disinvestment option, including in particular contexts, and the growth option, which affects the choices of diversification and acquisition strategies. These different models are subject to practical applications. The third chapter aims to highlight the assessment of the financial liability structure by the real options approach. Optional models described in the literature suggest a new division of the enterprise value between economic value of equity and net debt. Moreover, the articles studied focus on the integration of agency and debt refinancing problems when using optional templates. Finally, three statistical studies aim to compare the valuation of companies based on traditional and real options methods in order to determine whether the options method gives a surplus value to equity by the inclusion of an economic net det. Furthermore, the purpose of the analyses is to attest to the relevance and reliability of the real options method compared to traditional methods.