Spreads obligataires souverains et transmission de la volatilité entre les marchés financiers de la zone euro

par Myriam Chebil

Projet de thèse en Sciences économiques


Sous la direction de Virginie Coudert et de Amel Zenaidi.

Thèses en préparation à Paris 10 en cotutelle avec l'Institut des Hautes Etudes Commerciales (Carthage, Tunisie) , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec ÉconomiX (Nanterre) (laboratoire) depuis le 29-04-2013 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose de déterminer les facteurs explicatifs des spreads des rendements obligataires souverains d’un échantillon de pays de la zone euro, lors des crises survenues au cours de la dernière décennie, et d’étudier l’impact de ces crises sur la dynamique du marché obligataire souverain, et sur son interaction avec le marché boursier et celui des CDS. L’identification des déterminants des spreads de chaque pays fait appel aux modèles de type GARCH, et aux modèles à effets fixes et aléatoires pour l’ensemble de l’échantillon. L’étude de la contagion emploie les modèles MS-VAR et DCC-MVGARCH. Les résultats montrent que la variance des spreads est expliquée principalement par le risque global et celui relatif à la liquidité. Les spreads des pays périphériques apparaissent plus sensibles aux facteurs de risque que ceux du cœur. Les coefficients des facteurs de risque sont aussi trouvés plus significatifs lors des périodes de crise des sub-primes et de la zone euro. Pour l’étude des interactions entre les marchés financiers de la zone euro, les tests menés ont permis de mettre en lumière la présence de phénomènes de contagion et de « fuite vers la qualité ».

  • Titre traduit

    Sovereign bond spreads and volatility in Euro area financial markets


  • Résumé

    This thesis focuses on explaining the determinants of sovereign bond yield spreads in selected euro area countries during the financial crises of last decade. It examines the impact of those turmoil periods on sovereign bond market dynamics, and on its interactions with stock and CDS markets. GARCH-type models are used to identify determinants explaining spreads of each country, while panel data analyzed within fixed and random effects models, and run on crisis and non-crisis periods, identify whole sample determinants. To assess contagion effect, both MS- VAR and DCC-MVGARCH models are used. Results suggest that global risk and liquidity factors are the significant drivers of the spreads volatility. For the periphery countries in the euro zone, spreads are found to be more responsive to explanatory risk factors than those of the core countries. The role of these factors is also found stronger during the sub-prime and euro area crises. The analyses of the financial markets interactions within the euro area demonstrate the existence of a contagion effect, as well as a “flight to quality” phenomenon.