Les emprunts lexicaux au français et à l'arabe en wolof contemporain : approche phonologique, morphosyntaxique et sémantique.

par Papa matar Seck

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Pierre Patrick Haillet.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec Lexique Dictionnaire et Informatique (laboratoire) depuis le 12-09-2011 .


  • Résumé

    Un des traits caractéristiques du Sénégal est la coexistence de plusieurs langues. Avec l'arrivée de l'Islam au XIe siècle avec les Almoravides et du français dès la seconde moitié du XVIIe siècle, le pays est devenu un carrefour où se brassent plusieurs langues. Ainsi, des mots se créent, des mots sont empruntés à d'autres langues, des mots prennent de nouveaux sens, se façonnent et entrent dans le langage courant. C'est pourquoi notre recherche va se focaliser sur le phénomène d'emprunt en wolof, principalement au français et à l'arabe. Nous nous intéresserons dans notre problématique aux questions suivantes : Quels sont les changements phonétiques que met en évidence la comparaison des emprunts intégrés avec les unités d'origine ? Comment la « wolofisation » se manifeste-t-elle sur le plan de la morphologie et de la syntaxe ? Ces mutations phonétiques et/ou morphosyntaxiques s'accompagnent-elles des glissements de sens ?

  • Titre traduit

    Lexical borrowings from French and Arabic into modern Wolof: phonological, morphosyntactic and semantic approach.


  • Pas de résumé disponible.