La singularité quelconque : esthétique et identité dans l'oeuvre de Marie NDiaye

par Auxence Massima Moudanga

Projet de thèse en Littérature française et comparée - Cergy

Sous la direction de Rémi Astruc.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec Centre de recherche textes et francophonie (laboratoire) depuis le 10-10-2010 .


  • Résumé

    La construction d'un individu partant de sa singularité, de son individualié celle-ci n'est plus fonction de son origine raciale ou de son type, genre etc... bref des canons habituellement utilisés pour classifier l'homme, le ranger, le catégoriser mais de son déterminant Humain. C'est donc à partir de l'Humain c'est à dire du caractère primordial et principal de son humanité entendons"HOMME" qu'il faut penser l'homme et fonder cette singularité qui mettra un terme au conflit de territoire, de biens, de race et ainsi sonner l'avènement d'une communauté basée et fondée autrement: la communauté qui vient. Celle-ci dépasse les frontières du genre, du type de la classe pour fonder l'être dans son humanité et cela en promouvant l'amour et l'altérité.

  • Titre traduit

    The singularity : aesthetics and identity in the work of Marie Ndiaye


  • Résumé

    The construction of a ready individual of his individual peculiarity this one is not any more a function of the racial origin but its Human determiner. It is thus from the human being that it is necessary to think of the man and to establish this peculiarity which will put an end to the conflict of territory and race and so to sound the adven of the coming community . The one who exceeds the borders of the gender, of the type(race) of the class to establish the being in its humanity and it by promoting the love and the otherness as indicates.