Paradoxes de la revue TXT (1969-1993) : histoire poétique d'une revue d'avant-garde Il s'agit d'interroger le rôle de la revue littéraire TXT, créée en 1969 par Christian Prigent et Jean-Luc Steinmetz, dans le champ littéraire français. Pour mieux comprendre ses enjeux et sa portée, il importe

par Anne-sophie Miccio

Projet de thèse en Littérature française et comparée - Cergy

Sous la direction de Catherine Mayaux.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec Lexique Dictionnaire et Informatique (laboratoire) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    Il s'agit d'interroger le rôle de la revue littéraire TXT, créée en 1969 par Christian Prigent et Jean-Luc Steinmetz, dans le champ littéraire français. Pour mieux comprendre ses enjeux et sa portée, il importe de rappeler dans une première partie le contexte social et littéraire enthousiasmant dans lequel cette revue naît. Ce contexte révolutionnaire et l'influence de la revue Tel Quel, très influente dans les années 60, incitent les jeunes gens à créer leur propre revue, qui sera quant à elle autofinancée et indépendante. L'entre-deux guerres fut une période de riche création dans le domaine des revues, la double décennie 60-70 prouve qu'elle est pas moins stimulante du point de vue de la production littéraire. TXT, dont le nom fait référence au textualisme, n'est pas expressément une revue de poésie, mais la démarche qui est la sienne relève bien de la poésie car il est question au coeur de son projet de la langue. Il sera intéressant de placer cette revue dans une dynamique pour saisir dans quel sillage elle s'inscrit, les revues contre lesquelles elle se définit. Dans le conflit qui oppose la revue Tel Quel à la revue Change, fondée à l'automne 1968 par Jean-Pierre Faye, Jacques Roubaud et Maurice Roche et née de la rupture avec cette dernière en novembre 1967, TXT prend naturellement parti pour la revue de Philippe Sollers dont l'influence est plus nette. Change entend marquer sa différence par son intérêt pour la linguistique, l'étude des théories des formalistes russes, les travaux de Noam Chomsky. TXT est toutefois indifférente à des publications poétiques à la facture plus traditionnelle telles que L'Éphémère et Argile éditées par Maeght. Ces deux revues majeures ont la particularité de situer leur existence au croisement de plusieurs disciplines : les collaborations avec les peintres sont nombreuses, la poésie et la traduction de textes étrangers y occupent la plus grande place. La revue d'avant-garde dirigée par Christian Prigent est marquée par une bibliothèque du moderne, par les écrits anti-poétiques de Denis Roche, Ponge, Artaud. À travers les 31 numéros qu'elle fait paraître entre 1969 et 1993, passant de l'avant-garde à la "restauration", et la collection du même dont l'ambition est similaire, les "grandes irrégularités de langage", le lien au corps et la recherche d'une langue personnelle ne cessent d'être évoqués. Cette recherche entend reconstituer les conditions de création et d'émergence de TXT, et analyser la mise en application de sa politique éditoriale, ses choix poétiques et théoriques. L'exploitation des archives de la revue, déposées en 2002 par Christian Prigent à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, permettra, du reste, d'apporter à notre travail des témoignages neufs.

  • Titre traduit

    Paradoxes of the Review TXT (1969-1993) : poetic History of avant-garde review.


  • Pas de résumé disponible.