Littérature, femmes et témoignage à Cuba (1970-2014)

par Maya Anderson

Thèse de doctorat en Etudes hispanophones

Sous la direction de Françoise Moulin civil.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec Civilisations et identités culturelles comparée des sociétés européennes et occidentales (laboratoire) depuis le 01-11-2008 .


  • Résumé

    En Amérique Latine, on trouve des éléments précurseurs de la littérature de témoignage dès la Conquête, puis dans les expériences traumatiques du XIXe siècle, dans les récits d’esclaves par exemple, mais il faudra attendre la deuxième moitié du XXe siècle pour que le témoignage se définisse et se conçoive comme un genre littéraire à part entière. À Cuba, les testimonios sont des textes basés sur la transcription de discours oraux remaniés pour en faire des récits chronologiquement ou thématiquement cohérent. Les discours oraux recueilli pour la transcription sont souvent issus d’une série d’entretiens à une ou plusieurs personnes jugée(s) emblématique(s) d’un groupe ayant vécu une expérience singulière. Ces personnes sont le plus souvent représentatives d’une classe, d’une époque, ou d’une génération. Explicitement stratégique, le témoignage peut être à la fois un outil de sensibilisation autour de problèmes sociaux, un moyen de promotion pour une histoire collective voire nationale, et une source de questionnement des status quo culturels, sociaux et politiques. Il s'agit d'analyser les témoignages de plusieurs femmes cubaines à la lumière du contexte local de leur production et comprendre comment le témoignage représentent un moyen d'expression pour les identités minoritaires et contribue à leur inclusion dans la conception de l'identité cubaine sur l'île et à travers le monde, d'abord par le biais du récit imprimé, puis grâce aux récits numériques.

  • Titre traduit

    Literature, women and testimony in Cuba (1970-2014)


  • Pas de résumé disponible.