Humanitaires et Journalistes : des acteurs de terrain non négligeables en droit international, de par leurs missions en zones de conflit armé.

par Murielle Lhoni

Projet de thèse en Droit public - SHS

Sous la direction de Renaud De la brosse.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec (CRDT) Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale (laboratoire) depuis le 10-12-2012 .


  • Résumé

    La présente thèse de doctorat met à l'honneur deux acteurs de terrain importants en droit international du fait qu'ils aient choisi d'exercer leurs métiers dans le contexte difficile de travail qu'est le conflit armé. Souvent oubliés lors des réflexions sur la guerre, ces acteurs non armés sont d'une part les Humanitaires et d'autre part les Journalistes. Ils se mobilisent quand les guerres éclatent et que les populations sont, malheureusement, livrées à elles-mêmes. En effet, en pleine confrontation armée, le territoire dans lequel se déroule le conflit est très vite déstructuré. Le fonctionnement des différents services publics étatiques ou services privés s'en trouve affecté, de même que la bonne marche de la société. Les Humanitaires, en tant que travailleurs des organisations d'aide, interviennent afin d'apporter leur secours aux civils désemparés, souvent affamés, malades et même blessés. A côtés des Humanitaires, les populations touchées peuvent également compter sur la présence des Journalistes qui bravent le danger pour accomplir leur mission d'information. Ils s'appuient à cet effet sur les principes essentiels de liberté d'expression et du droit à l'information en toute circonstance. L'exercice de leur mission en zones de conflit armé contribue bien souvent à sauver des vies humaines, car moteur de la mobilisation des gouvernements et des citoyens qui reçoivent ces informations en temps réel. Par ailleurs, cette mission d'information favorise également la récolte de dons en tout genre, au profit des associations et des organisations non gouvernementales. Ceci, afin que sur le terrain des conflits les Humanitaires aient les moyens suffisants pour travailler efficacement et ainsi soulager les maux des populations touchées. Cependant, le danger n'est jamais très loin de nos acteurs de terrain, car trop exposés aux effets directs de la guerre que peuvent être : les enlèvements voire les rétentions arbitraires, les assassinats, les viols... Il est dès lors intéressant de se pencher sur la question de leur protection ; plus précisément celle de leur protection juridique. L'apport du droit, en l'occurrence du droit international va en effet permettre de préserver la continuité des actions de nos acteurs sur le terrain des conflits armés.

  • Titre traduit

    Humanitarian and Journalists: significant field actors in international law, because of their missions in areas of armed conflict.


  • Résumé

    This PhD thesis honors two important field actors in international law because they chose to practice their professions in the difficult context of work that is armed conflict. Often forgotten during the reflections on the war, these unarmed actors are on the one hand the Humanitarians and on the other the Journalists. They mobilize when wars break out and people are unfortunately left to their own devices. Indeed, in full armed confrontation, the territory in which the conflict unfolds is very quickly destructured. The functioning of the various State public services or private services is affected, as well as the functioning of society. Humanitarian workers, as workers of relief organizations, intervene to help displaced civilians, often hungry, sick and even wounded. Alongside the Humanitarians, the affected populations can also count on the presence of journalists who brave the danger to fulfill their mission of information. They rely on the essential principles of freedom of expression and the right to information in all circumstances. The exercise of their mission in areas of armed conflict often contributes to saving human lives, as it drives the mobilization of governments and citizens who receive this information in real time. Moreover, this fact-finding mission also promotes the collection of donations of all kinds for the benefit of associations and non-governmental organizations. This, so that in the field of conflicts the Humanitarians have the sufficient means to work effectively and thus to relieve the evils of the affected populations. However, the danger is never very far from our actors on the ground, because they are too exposed to the direct effects of the war: kidnappings or even arbitrary detentions, assassinations, rape ... It is therefore interesting to addressing the issue of their protection; more precisely that of their legal protection. The contribution of law, in this case international law, will in fact allow us to preserve the continuity of the actions of our actors in the field of armed conflicts.