Discours du discours balzacien : épigraphes et dédicaces des romans et nouvelles de La Comédie humaine

par Alexandra Grosman

Projet de thèse en Lettres et Sciences Humaines - SHS

Sous la direction de Nathalie Preiss.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CRIMEL) Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (laboratoire) depuis le 24-01-2013 .


  • Résumé

    Problématique : Il s'agira de montrer que le recours de Balzac à l'épigraphe et à la dédicace, qui pourrait apparaître comme un épiphénomène lié à des pratiques alors courantes dans le monde littéraire de la Restauration et de la monarchie de Juillet, touche au cœur du projet balzacien. Par ce geste, Balzac construit son ethos d'auctor dans le champ littéraire et culturel de l'époque et il importera de montrer sinon l'évolution, du moins, les variations de sa pratique entre le moment qui précède l'avènement de La Comédie humaine et le « moment » de La Comédie humaine. Il conviendra de saisir les stratégies d'écriture qui se jouent dans le choix, l'invention aussi, des épigraphes et des dédicataires et, dès lors, de considérer épigraphe et dédicace non plus comme « para » ou « péritexte » mais texte à part entière. Il faudra alors considérer le programme et le régime de lecture qu'implique ce discours du discours balzacien. Par ce dialogue des autorités, il s'agit bien pour Balzac de se constituer à son tour en autorité et d'instituer le roman en discours autorisé à destination d'un lecteur élevé au rang d'auteur.

  • Titre traduit

    En attente


  • Pas de résumé disponible.