« Etude Clinique et Expérimentale du rôle des Entérovirus délétés et non délétés dans la physiopathologie des cardiomyopathies dilatées humaines »

par Yohan N'Guyen

Projet de thèse en Médecine - STS

Sous la direction de Laurent Andreoletti.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences, technologies, santé (Reims, Marne) , en partenariat avec (EPCH) Cardiovir Etude des caractères génétiques et Phénotypiques des entérovirus responsables de pathologies Cardiaques Humaines aigues et chroniques (laboratoire) depuis le 12-11-2012 .


  • Résumé

    Résumé: Données de la littérature: Les Entérovirus (EVs) (Picornaviridae, 4 espèces A-D, 110 sérotypes humains) et plus spécifiquement les virus Coxsackies B (6 sérotypes, espèce-B) sont considérés comme la première cause infectieuse de myocardite de l'enfant et de l'adulte jeune. Ces virus à ARN sont également responsables de myocardites chroniques dont 10% vont évoluer vers le stade clinique de cardiomyopathie dilatée (CMD, 7 cas/100000 habitants). La CMD est actuellement la seconde cause clinique de transplantation cardiaque dans le monde. Le concept qu'une infection persistante à Entérovirus (EVs), puisse être responsable du développement d'une CMD est supporté par la détection de l'ARN génomique viral et de la persistance de l'expression des protéines virales de capside dans le tissu cardiaque de 35% des explants cardiaques de sujet atteints de CMD (Andréoletti 2000, Li 2000, Andréoletti 2007). Problématique: Les mécanismes moléculaires viraux impliqués dans la progression de la myocardite aiguë vers le stade chronique de cardiomyopathie dilatée ne sont pas élucidés limitant le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques spécifiques contre les pathologies cardiaques humaines aiguës et chroniques à EVs. Hypothèse: En 2008 des formes virales cardiaques délétées en 5' non codant (5'NC) du génome viral des Enterovirus (virus Coxsackie B2) capables d'induire la synthèse protéique virale (protéines de capside et protéases virales) mais associées à une réplication lente, ont été découvertes dans un cas de myocardite aiguë au Japon (Chapman, 2008). En 2011, notre groupe a mis en évidence d'autres formes virales délétées (delta 30,35 et 50 nucléotides dans la région 5'NC) de souches de virus Coxsackie B3 dans les explants cardiaques de sujets greffés et au stade final de CMD (Lévêque 2012). Comme l'expression persistante des protéines virales dont la protéase 2-A seule est suffisante pour l'induction d'une cardiomyopathie chez la souris (Xiong 2007) et que la détection des formes virales délétées est reliée à une infection persistante (Kim 2005), ces dernières données virologiques obtenues chez l'homme suggèrent l'existence d'un nouveau modèle moléculaire de persistance virale capable d'expliquer le passage de la myocardite aiguë entérovirale au stade chronique de cardiomyopathie dilatée. Objectifs: L'objectif principal de notre travail consiste à préciser l'impact de l'infection endomyocardique par des formes entérovirales délétées sur l'évolution clinique des patients souffrant de CMD (Phases I & II). Les objectifs secondaires sont: (i) d'isoler et de cloner à partir des tissus cardiaques biopsiques de sujets souffrant de CMD des souches entérovirales cardiotropes (délétées et non délétées), (ii) de préciser leur impact sur la physiologie cardiaque et le fonctionnement des cardiomyocytes dans un modèle murin expérimental (Phase III) (Andreoletti, 1997). Stratégie scientifique: Phase I: Analyse rétrospective d'une banque de tissus cardiaques fixés et inclus en paraffine de patients atteints de CMD idiopathique au stade terminal nécessitant une transplantation cardiaque (34 cas documentés) (CHU de Reims Pr P. Fornes, Hôpital européen Georges Pompidou, Pr P Bruneval Paris) autorisant une recherche quantitative des génomes viraux par des techniques classiques de RT-PCR en temps réel (Leveque, 2012) et pour la première fois par une nouvelle approche de RT-PCR couplée à la spectrométrie de masse (PCR ESI-TOF/MS, Abbott, Weisbaden, Germany). Les résultats des charges virales normalisées seront corrélés à la durée d'évolution de la CMD avant greffe (comparaison entre les groupes CMD-EV+ et CMD-EV-), et à l'existence de formes entérovirales délétées dans la région 5' non codante du génome viral. Phase II: Analyse longitudinale prospective sur 4 ans avec suivi cardiologique et échocardiographique d'une cohorte de patients souffrant de CMD, avec caractérisation par biologie moléculaire des génomes viraux et comparaison de la fréquence de survenue d'événements cliniques (décès, greffe, hospitalisation pour défaillance cardiaque ou pose d'un pace maker/défibrillateur implantable) et échocardiographiques (CMD EV+ vs. CMD EV-). Phase III: Analyse du rôle de la production de l'interleukine 10 (IL-10) dans l'évolution de la phase de myocardite aiguë à Enterovirus (EV) vers la phase de myocardite chronique et de cardiomyopathie dilatée : Evaluation de l'IL-10 comme biomarqueur d'infection chronique à EV et d'évolution clinique vers la CMD dans un modèle murin.Analyse des caractéristiques phénotypiques des souches entérovirales cardiaques délétées par évaluation de la cardiovirulence (lésions macroscopiques (dilatation ventriculaire/ imagerie du petit animal), histologiques (inflammation et fibrose) dans un modèle expérimental murin de CMD à Enterovirus (modèle C3H/HeJ, NMRI non nude) après inoculation intrapéritonéale des souches délétées ou sauvages (Andréoletti1997, Badorff 1999, Huber 1993, Chapman 2008). Résultats attendus: Ce programme de recherche permettra de préciser la fréquence de détection des formes virales délétées en 5'NC, d'identifier les sérotypes d'EVs impliqués (caractérisation moléculaire) et de préciser l'impact clinique des formes virales délétées dans les CMD. Par ailleurs, l'isolement de ces souches virales délétées permettra de comparer par rapport aux formes non délétées leur virulence et leur conséquences cardiaques in vivo (modèle murinC3H/HeJ, NMRI non nude de CMD induite par les EVs humains (Andréoletti 1997). Conclusions et perspectives: Ce projet d'équipe basé sur une thématique de recherche « clinico-biologique » permettra de déterminer les caractéristiques génétiques (identification moléculaire et origine génétique) et phénotypiques ( virulence in vivo) des formes entérovirales délétées dans les CMD. Les résultats obtenus seront d'un intérêt majeur pour le développement de futures stratégies antivirales contre les infections cardiaques persistantes par les EVs humains. Soutenance prévue en Octobre 2018

  • Titre traduit

    Clinical and experimental investigation of the impact of 5'NC deleted and non Enteroviruses on the physiopathology of dilated cardiomyopathies.


  • Pas de résumé disponible.