Ismaélisme : interaction dynamique entre histoire et pensée. Vision originale de l'homme

par Fayad Debiyat

Thèse de doctorat en Linguistique, Littérature et civilisation Arabes

Sous la direction de Floréal Sanagustin.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Le chiisme s’appuie sur une théorie ésotérique qui met en avant la question de l’imamat en islam, alors que le sunnisme s’appuie essentiellement sur les textes et la tradition prophétique. Historiquement, le chiisme comprend d’autres branches qui ont imposé deux grandes écoles chiites : le chiisme duodécimain (chiisme de l’Iran actuel), et l’ismaélisme. Ce dernier présente une pensée fondée non seulement sur l’imamat, mais aussi sur la charia sunnite avec une interprétation ésotérique. Cela a contribué à mettre en place une pensée qui dépasse les limites de la religion en tant que telle. L’ismaélisme se présente alors, dès son apparition intellectuelle « physique », avec les Épîtres des Frères de la Pureté, vers le début du Xème siècle, comme un courant de pensée philosophique ésotérique « bāṭinīya ». Ce courant tente de comprendre l’existence dans sa relation avec la religion. De ce point de vue, plusieurs questions, auxquelles nous avons tenté de répondre tout au long de ce travail de recherche, se posent : quelle est la place des événements historiques dans l’interprétation ésotérique ? Quelle est la place de l’Homme par rapport au monde à travers tous les phénomènes matériels et spirituels ? En effet, selon cette pensée, rien n’échappe au système cyclique construit par Dieu. Ainsi, partant de l’histoire ismaélienne et de sa signification, d’après cette pensée elle-même, l’Homme prend la place principale et devient le but de tout développement matériel et spirituel. La première partie de cette recherche offre un panorama historique afin de situer l’Ismaélisme au sein des différentes branches et écoles musulmanes, et par rapport aux autres religions monothéistes. Puis, la deuxième partie tend à comprendre cette pensée en s’inspirant de ce qui a été préconisé par les émissaires ismaéliens tout en développant une réflexion personnelle sur l’influence de cette méthode sur les individus. Enfin, la dernière partie met en valeur le dynamisme de cette pensée qui n’est ni figée ni immobile du point de vue exotérique. En effet, l’existence d’un imam vivant permet de guider les adeptes dans le mouvement contemporain du monde tout en continuant à interpréter la foi. La compréhension d’un système céleste complexe construit selon un plan précis et ponctuel, représentant le corps humain, dépasse la lecture purement historique de l’Histoire. Ce système pourrait servir de grille de lecture, de méthodologie dans chaque domaine des sciences et de la vie.

  • Titre traduit

    Ismaili : dynamic interaction between history and thought. Original vision of mankind.


  • Résumé

    Shiism, unlike Sunnism, is based on an esoteric philosophy placing primary importance on the role of Imamat in Islam, while Sunnism is based primarily on texts and prophetic tradition. Shiism also includes other branches - according to historical criteria - that eventually prompted two major Shiite schools; Twelver (Shi'ism of Iran today), and Ismailism. The latter is a school of thought based not only on the Imamat, but also on the Sunni Sharia with an esoteric interpretation. This helped put in place thought beyond the limits of religion as such. Ismailism appears from its intellectual “physical”, appearance, by the Epistles of the Brethren of Purity, around the beginning of the tenth century, as a stream of esoteric philosophical thought "bāṭinīya". This thought attempts to understand existence in its relationship with religion. From this perspective, several questions arise: what is the place of historical events in the esoteric interpretation? What is the place of mankind in relation to everything that surrounds it as material and spiritual phenomena? According to this thinking, nothing escapes a cyclical system that has been divinely built. Thus, starting from Ismaili history and its meaning, according to this thinking, mankind takes the “main stage” and becomes the purpose of all material and spiritual development. The first part of this work provides a historical overview to locate Ismailism within different branches and schools, and in relation to other religions. Then the second part, attempts to understand Ismaili thought, following what was recommended by the Ismaili emissaries while developing a personal reflection on the influence of this framework on individuals. Finally, the last part demonstrates the dynamism of this thought that is neither frozen nor inflexible, from an exoteric point of view. Indeed, the existence of a living Imam helps guide followers, according to changes in the world while continuing to interpret the faith. To conclude, history provides an interpretation that goes beyond the historical facts alone, for an understanding of a celestial system constructed in a very rigid manner and at a very particular point in time. This complex system is a mirror of the human body. Starting from this idea, science can be addressed and interpreted according to this system.