Accès et offre de soins : entre libertés individuelles et facteurs sociaux.

par Maud Jourdain

Projet de thèse en Droit Public

Sous la direction de Anne-Chantal Hardy-Dubernet.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    La médecine générale aujourd’hui est exercée quasi exclusivement sur le mode libéral. Ce modèle met en avant la liberté : choix du médecin par le patient, choix de sa patientèle et de son organisation pour le médecin. Mais ces choix ne peuvent être considérés comme strictement individuels à l’épreuve de la mise en évidence de disparités sociales dans les usages du système de soins. La thèse vise à étudier ces disparités en partant de la logique des acteurs impliqués, prenant en compte l’interaction entre soignés et soignants. Les terrains retenus dans ce contexte sont ceux la cancérologie et la périnatalité, caractérisés notamment par une prise en charge pluridisciplinaire impliquant une coordination que peut assurer le médecin généraliste. Ces terrains offrent une grande diversité des types de situations de soins, avec une relative formalisation de la prise en charge tout en laissant une marge de liberté relative dans l’organisation de cette prise en charge et permettent également de mettre en évidence d’éventuels facteurs de hiérarchisation professionnelle. Nous réaliserons des analyses des dossiers médicaux des médecins généralistes, afin de décrire la nature et la fréquence des consultations avec les médecins généralistes ainsi que les liens avec les autres professionnels de santé. Nous réaliserons également des entretiens avec des patients et des médecins afin d’éclairer ces usages et leurs logiques dans le système de soins, en comparant les situations pathologiques.


  • Pas de résumé disponible.