Les métamorphoses corporelles volontaires à finalité esthétique : le tatouage biomécanique.

par Céline Aubry (Lepinay)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de André Mariage.

Thèses en préparation à Besançon , dans le cadre de ED 38 - Langage, espace, temps, société depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    L’objectif de cette recherche est d’interroger les processus psychiques en jeu chez les sujets porteur d’un tatouage sur le thème de la biomécanique. Ce dernier vient interpeler, à travers chaque individu particulier, la question du corps dans notre postmodernité, de ses possibles et des fantasmes qu’il convoque. Nous questionnons donc ici le lien corps/sujet, corps/image, corps/machine, en « monstration » au regard de l’autre et de soi. Aussi, nous nous promènerons de l’originaire, intrinsèquement corporel, à la transformation psychico-corporelle. Nous lions cette pratique corporelle aux courants artistiques –notamment en tant qu’illustrateurs de l’inconscient collectif- dont le medium est le corps. D’un point de vue méthodologique, le Rorschach et les entretiens semi-directifs sont nos outils d’investigation.


  • Pas de résumé disponible.