Miroir familial et agirs sexuels violents d'adolescents : intérêt d'une clinique évaluative

par Alexandra Bernard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patrice Cuynet.

Thèses en préparation à Besançon , dans le cadre de ED 38 - Langages, Espaces, Temps, Sociétés depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Il est communément admis par les cliniciens tenant au modèle psychodynamique, que l’adolescent engagé dans des agirs sexuels violents présente un réaménagement psychique paradoxal des liens à ses figures parentales et un blocage de son processus de séparation-individuation. Peu de recherches ont étudiés les facteurs facilitateurs/où empêcheurs du processus de séparation-individuation chez ces adolescents. Un facteur, qui pourtant présente une grande influence sur le processus de séparation-individuation de l’adolescent à cette période, a pour l’instant peu été investigué : il s’agit de la capacité psychique inconsciente du groupe familial à offrir un espace de séparation-individuation durant cette phase de développement, qui pourrait selon notre hypothèse, contribuer au blocage constaté. En appui sur les concepts psychodynamiques et psychanalytiques familiaux, nous avons élaboré un dispositif clinique d’évaluation pour évaluer cette dimension spécifique de la séparation au sein du groupe familial. Ce dispositif comprend des entretiens semi-dirigés avec le recours à des épreuves projectives familiales telles que « l’épreuve de génographie projective familiale » (Cuynet, 2001) et « l’épreuve du dessin de la maison de rêve » (Cuynet, 2005). A partir de la rencontre de sujets adolescents présentant cette problématique avec leur famille, le dispositif d’évaluation a été expérimenté. Les résultats de cette recherche, par la constitution d’études de cas approfondies, montrent l’intérêt d’étudier la dimension spécifique de la séparation et d’élargir les hypothèses de compréhension de la problématique au niveau familial.

  • Titre traduit

    Familial mirror and teen violent sexual acting : interest of evaluative clinic


  • Résumé

    It is commonly recognized by psychodynamic model clinicians, that a teenager responsible of violent sexual acts experiences a paradoxical psyche redevelopment of his links towards his parent figures and a blockade of his separation-individuation process. There is no research focusing on easing or inhibitor factors of the separation-individuation process of these teenagers. One factor that has a great influence on the separation-individuation process during puberty has not been much investigated until now: it is the unconscious psyche capacity of the family group to offer a space of separation-individuation during this development phase, who would contribute, according to our hypothesis, at this block it. Thanks to the familial psychoanalytic and psychodynamic concepts, we have created a clinical device to evaluate this particular dimension of the separation inside the family group. This device includes semi-structured interviews with family projective tests such as “The Familial Projective Genography” (Cuynet, 2001) and “The Dreamhouse Drawing Test” (Cuynet, 2005). This evaluation device has been tested and the separation dimension has been evaluated thanks to interviews with teenagers concerned by this situation in their family. The result of this research through in-depth case studies brought to light the interest of such a device for the study of the separation dimension but also to set up extended hypotheses about the comprehension of the problematic and the acting of the teenagers taking part to the device, at a family near.