Déficience cignitive et parentalité ; point de vue des parents : remaniements intrapsychiques, intersubjectifs et représentations des dispositifs de soutien

par Sabine Chatroussat

Projet de thèse en Psychologie


Sous la direction de Régine Scelles.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec CLInique PSYchanalyse Développement (Nanterre) (laboratoire) depuis le 24-10-2011 .


  • Résumé

    Contexte : La parentalité est une période de remaniements intrapsychiques et intersubjectifs. En s’appuyant sur une approche clinique, l’objectif de cette thèse est d’analyser, à partir du discours de parents, ce qu’ils vivent, et ce qui, selon eux, aide ou nuit au déroulement de leur processus de parentalisation. Méthode : Trois corpus sont analysés : 1. 12 entretiens semi-directifs de recherche. 2. 37 questionnaires sur les parents et le devenir de leurs enfants remplis par des professionnels. 3. 2 études de cas de parents analysées à partir d’un entretien semi-directif et d’un suivi de soutien dans le cadre d’une pratique professionnelle. Résultats : La thèse met en évidence l’hétérogénéité de ces situations de parentalité ainsi que les entraves et ressources mobilisées. Les enfants doivent souvent recevoir des aides parfois importantes et précoces par des dispositifs médicaux, éducatifs ou par l’aide sociale à l’enfance. Les processus de parentalité sont impactés par un regard social stigmatisant, des relations familiales insuffisamment étayantes, des réseaux sociaux retreints et des modalités d’accompagnement mal structurées. Face à ces entraves, les parents peuvent de manière diverses se saisir, solliciter des aides et doivent parfois s’adapter à des dispositifs peu lisibles et insuffisamment coordonnés. Les limites et intérêts de la méthodologie utilisée, l’impact des positions contre-transférentielles sont discutés. Conclusion : Le processus de parentalisation est problématique dans ces situations et nécessiterait que les parents soient davantage écoutés et que les aides proposées soient mieux structurées, plus lisibles et compréhensibles pour eux.

  • Titre traduit

    Cognitive disability and parenthood ; a focus on the parents' point of view : intrapsychic and intersubjective changes and representations of support systems


  • Résumé

    Context : Parenthood is a period of intrapsychological and intersubjective changes. This thesis offers a clinical approach and aims at analysing what parents experience as well as what -in their view- constitutes an advantage or a hindrance in their parentalization processes. Method : Three kinds of sources have been analysed. - 12 semi-directive research interviews - 37 questionnaires about parents and their children’s future filled by professionals. - 2 case studies of parents based on a semi-directive research interview and psychological support in a context of professional practice. Results : This thesis highlights the heterogeneity of those experiences of parenthood, as well the obstacles encountered by the parents and and the resources they use to overcome them. The children must often receive early and significant support provided through medical or educational structures or by resorting to child welfare services. Processes of parenthood are negatively impacted by social stigmatization, insufficient support from families, limited social networks and poorly structured support programs. Faced with such hurdles, parents have various ways to seek support and to get it and sometimes have to adapt to poorly organized and hazy social programs. The limits and advantages of the method used are discussed as well as the impact of countertransferential positions. Conclusion : In these situations, the process of parentalization is problematic. Parents should therefore be listened to more often, and the support structures meant for them should be better structured and be made more legible and understandable.