Les arts et des cultures du monde comme moyen de lien social et de réappropriation de leur propre culture par les citoyens. L'interculturalité; une médiation socio-culturelle oubliée.

par Fanny Badey

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Francis Farrugia.

Thèses en préparation à Besançon , dans le cadre de ED 38 - Langage, espace, temps, société depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    La recherche s’appuie sur un état des lieux de ce qui se fait en Occident dans les domaines de la médiation culturelle et de la représentation des arts interculturels. Il est question de comprendre les mécanismes et processus qui guident ces pratiques. Conjointement à cette première étape, une étude approfondie des nouvelles facettes et identités de nos sociétés sera mise en avant, ainsi que les processus d'immigration. L’idée est de confronter les nouvelles identités de nos sociétés occidentales (suite aux flux migratoires) avec les arts et la culture de ces mêmes sociétés et ainsi de voir si la culture est encore aujourd'hui à l'image de nos sociétés. Le but de la recherche est de travailler autour de l'idée que nous nous devons de suivre l'évolution de nos sociétés pour proposer une culture qui lui ressemble. La rencontre des cultures, le respect mutuel entre ces cultures permettent dans un premier point à l'individu et à la société de se réapproprier leur propre culture puis de pouvoir trouver dans la culture de l'autre de nouveaux moyens d'échange, de communication. La rencontre des cultures est alors ici posé comme lien social, et comme outil de médiation culturelle. Il faut prendre ici le mot médiation culturelle comme le lien, le moyen mis en oeuvre pour que les citoyens se sentent à nouveau en lien avec leur propre culture, et non dans un modèle d'apprentissage et de domination. Afin de faire reconnaitre l'importance des arts et de la culture dans le développement personnel et la liberté d'expression, ainsi que l'égalité entre les cultures.


  • Pas de résumé disponible.