Etude de l’utilisation du dialogue dans le corpus littéraire pour les apprenants coréens universitaires : aspect sémio-linguistique et propositions didactiques

par Mina Kim

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de André Petitjean.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) depuis le 10-11-2011 .


  • Résumé

    On sait que l’enseignement de la littérature au sein de la didactique du français langue étrangère a longtemps opposé l’étude des œuvres canoniques à l’apprentissage de la langue pour la communication. Quelles que soient les méthodologies de langues, le fait que la littérature est toujours appréciée dans la classe de langue ne fait pas le moindre doute. Mais le problème est que la place qu’occupent les oeuvres littéraires au sein de la didactique du français langue étrangère est loin d’être aussi naturelle qu’on aurait pu le penser. En effet, il nous semble, et ce sera l’un des objectifs de cette thèse d’en apporter la preuve, que les recherches en littérature n’attribuent pas assez d’importance non seulement à l’amélioration de la compétence langagière mais aussi à la connaissance de la culture général, même si la tendance actuelle de l’enseignement des langues étrangères tient compte de la relation du texte littéraire avec la connaissance socio-historique, ainsi que du rapport étroit de la langue et de la culture L’objectif essentiel de notre travail est de parvenir à améliorer la maîtrise du français par les apprenants coréens issus du département de la langue française. La plupart de ceux qui suivent des cours de français commencent, en général, à apprendre non seulement la langue française mais aussi la littérature française au début de la formation universitaire. Sans sous-estimer la politique linguistique et les problèmes administratifs en Corée du Sud, notre objectif est, dans ces conditions, de répondre aux questions suivantes : quel français enseigner aux étudiants coréens universitaires ? quel français serait le plus efficace pour eux ? quelle littérature ou quels textes aborder dans les universités coréennes ? C’est la raison pour laquelle notre travail concerne la recherche des textes littéraires qui leur conviennent le mieux pour qu’ils puissent apprendre la langue et la littérature françaises de manière efficace. Outre le fait qu’il faudra que l’on s’entende sur la notion même de Littérature, on verra que notre travail ne concerne pas seulement l’enseignement de la littérature elle-même puisque, pour notre public, les textes littéraires doivent être à la fois utilisés comme un outil à des fins d’apprentissage de la langue française, un support au service de la découverte d’une culture et conçus comme un objet en soi.


  • Pas de résumé disponible.