L'impact du capital-investissement sur les petites et moyennes entreprises en Afrique subsaharienne

par Pierrick Baraton

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Vianney Dequiedt.


  • Résumé

    Depuis le début des années 2000, l’Afrique sub-saharienne (ASS) semble être entrée dans une nouvelle phase de rattrapage économique, comme en témoignent des taux de croissance du PIB avoisinant les 5% en moyenne ces dernières années. Cette croissance économique s’accompagne de celle du capital-investissement puisque les sommes investies en ASS entre 2002 et 2008 ont été multipliées par 6 (500 millions de dollars en 2002 pour 3 milliards de dollars en 2008). La question de l’impact du capital-investissement sur les PME en Afrique subsaharienne apparait donc fondamentale au vu de l’importance que celui-ci est amené à prendre dans les prochaines décennies. Malgré cela, le capital-investissement reste un objet très peu étudié d’un point de vue académique. Les rares travaux sur l’entrepreneuriat en Afrique préférant se concentrer sur les très petites entreprises. L’objet du travail de thèse proposé ici sera une analyse des impacts du capital-investissement sur les petites et moyennes entreprises (PME) financées et leur environnement. Ce travail de rechercher s’articulera autour de trois questions centrales : • la relation investisseurs-entrepreneurs au travers du prisme de la théorie des contrats financiers, en nous attachant à faire ressortir les spécificités de l’Afrique sub-saharienne. • l’impact du capital-investissement sur la performance des PME africaines. • l’impact du capital-investissement sur l’environnement des firmes financées. Ce thèse permettra une compréhension précise du capital-investissement en Afrique subsaharienne et s’attachera à identifier l’importance des caractéristiques du continent dans l’élaboration de la politique des fonds d’investissement.


  • Pas de résumé disponible.