Déterminants de la prévention en santé

par Laurène Petitfour

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Martine Audibert et de Jacky Mathonnat.


  • Résumé

    Dans les pays en développement, la prévalence des maladies infectieuses ou virales comme le paludisme et le SIDA pèse sur le processus de développement. La prévention face des maladies comme le paludisme ou le VIH/SIDA semble une solution optimale, car elle permet de réduire de façon significative la probabilité d’occurrence de la maladie, et les conséquences de la maladie si elle survient. Le fait que les différents moyens de prévention (utilisation de moustiquaires, traitement préventif intermittent, etc) ne soient pas généralisés semble donc sous-optimal, et cette thèse cherche à s’interroger sur cette sous-adoption de la prévention. L’adoption de la prévention en santé relève de différentes logiques : la contrainte financière est essentielle, mais elle n’est pas l’unique critère de décision. En particulier, la question de l’information sur la maladie est cruciale. Cette thèse vise donc à identifier les canaux de transmission de l’information, à dégager les effets de revenu, de l’éducation, et de l’information dans le processus décisionnel d’adoption de la prévention. Cette partie est donc appuyée sur le côté de la demande de santé d’une part. D’autre part, une étude sur données d’enquête à Weifang, en Chine, porte sur le côté de l’offre, avec l’étude des effets de la réforme pharmaceutique et de l’assurance maladie sur l’activité des township hospitals.


  • Pas de résumé disponible.