Le Livre royal de Jean de Chavenges (1345 -1347) : édition critique et commentaire

par Nathalie Leinekugel Le Cocq (De Tredern)

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Catherine Vincent et de Jean-Pierre Bordier.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre) depuis le 22-10-2012 .


  • Résumé

    L’objet de cette thèse est de faire connaître un poème inédit du XIVe siècle, conservé à la bibliothèque du Château de Chantilly sous la cote 1477. Nous proposons une édition annotée de ce texte et complétée par différents glossaires et index qui permettent de le situer dans l’histoire littéraire du Moyen Âge. Dans un deuxième volet, nous avons cherché à apporter des réponses sur l’histoire du manuscrit, son auteur, les dédicataires à qui il était destiné. Nous avons également tenté de restituer le contexte culturel, historique et religieux du Livre royal ainsi que les intentions de son auteur. La dédicace indique qu’il était destiné à Philippe VI de Valois, premier roi de la dynastie des Valois et sa famille ; cette dédicace permet de dater l’ouvrage de 1345-1347. Il est donc royal par sa destination et sa qualité artistique ; il peut s’apparenter à un Miroir aux princes ou plutôt aux princesses car il semble destiné en priorité à un public féminin pour lequel il est rédigé en français. Il reflète les vicissitudes du temps puisqu’il fut composé lors de la première phase de la guerre de Cent Ans qui opposa le roi à Edouard III souverain anglais. Dans le domaine politique, le Livre royal apparaît comme l’œuvre d’un publiciste du pouvoir en place. Il témoigne également des préoccupations morales et religieuses de son auteur, soucieux de contribuer à la formation des élites et, à ce titre, il est un exemple de vulgarisation religieuse. Le Livre royal qui puise dans des sources nombreuses et variées se présente donc aussi bien comme un témoin de la circulation des textes et de leur réception dans le milieu des lettrés que le témoin d’une culture, celle d’un clerc du XIVe s.

  • Titre traduit

    The Royal Book of Jean de Chavenges (1345-1347) : critical edition and commentary


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to present an original poem of the fouteenth century, preserved in the library of the Château de Chantilly in classification mark 1477. We therefore propose an annotated edition of the text and supplemented by various glossaries and indexes that situate him in the literary history of the Middle Ages. In a second phase, we sought to provide answers about the history of the manuscript, the author, the didicatee in which it was intended. We also attempted to restore the cultural, historical and religious context of the Royal Book and the intentions of its author. The dedication says it was intented to Philippe VI, the first king of the dynasty of Valois and his family ; this dedication makes it possible to date the book from 1345 to 1347. The manuscript is a royal destination and its artistic quality ; it can be likened to a mirror for princes or princesses rather because it seems aimed primarily at a female audience for which it is written in French. Il reflects the vicissitudes of time since it was composed in the first phase of the Hundred Years War that pitted the king Edward III English sovereign. In politics, the Royal Book appears as the work of a publicist in power. Il also reflects the moral and religious concerns of its author, anxious to help train the elite and as such, it is also an example of religious outreach. The Royal Book that draws from many diverse sources presents itself both as a witness to circulation of texts and their reception in the middle of the scholars that the witness of a culture, that of a clerk of the fourteenth century.