Une ethnocritique des romans de Colette

par Mélissa Bour-Litzenburger

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Marie-Rose Scarpa.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) depuis le 02-12-2011 .


  • Résumé

    Nous nous proposons de relire une partie de la production romanesque de cette écrivaine [Claudine à l’école (1900), Claudine à Paris (1901), Claudine en ménage (1902), Claudine s’en va (1903), La vagabonde (1911), Chéri (1920), La maison de Claudine (1923), La fin de Chéri (1926), et Sido (1930)] dans la perspective de deux problématiques ethnocritiques essentielles : l’étude des cosmologies culturelles à l’œuvre (en particulier les tensions et interactions entre culture féminine / culture masculine, populaire / savante, urbaine / rurale etc.) et celle de l’hypothèse d’une homologie possible entre rite et récit (nous demanderons en particulier si la question du personnage liminaire peut éclairer la trajectoire des personnages colettiens).


  • Pas de résumé disponible.