Quelle(s) frontière(s) entre le sujet éthique et de la sujet de droit dans la pensée cosmopolitique de Jeremy BENTHAM

par Benjamin Bourcier

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Jean-pierre Clero et de Malik Bozzo-rey.

Thèses en préparation à Rouen , dans le cadre de Histoire,mémoire,patrimoine,langage , en partenariat avec Département d'Éthique (Université Catholique de Lille) (laboratoire) et de Centre Bentham (École de Droit, Science Po Paris) (equipe de recherche) depuis le 21-11-2012 .


  • Résumé

    La question centrale qui guide ce projet de recherche est de savoir s’il y a une adéquation complète entre le sujet de droit et le sujet éthique dans la pensée cosmopolitique de Bentham étant acquis que seul le principe d’utilité détermine la validité et le contenu des normes éthiques et juridiques. La littérature actuelle portant sur la philosophie benthamienne ne s’est guère consacrée à l’analyse du rapport entre sujet de droit et sujet éthique, et n'a pas davantage étudié le cosmopolitisme de Bentham. Cette étude veut tout d'abord combler ce manque en histoire des théories cosmopolitiques. Il s'agit d'examiner ensuite si l'appartenance nationale conditionne le contenu des obligations morales et juridiques des sujets, et par là, c'est l'articulation entre la visée cosmopolitique du principe d'utilité et son inscription territoriale et nationale (le souverain et le législateur n'agissant que dans un espace national)qu'il s'agit d'examiner. Y a-t-il un conflit, une concurrence ou encore une contradiction entre les obligations auxquelles sont assignées le sujet éthique comme le citoyen et les obligations cosmopolitiques que formule le principe d'utilité? Est-ce que la cohérence de l'action du souverain comme du législateur n'est pas mise en difficulté s'il doit promouvoir le plus grand bonheur pour sa communauté nationale comme pour la communauté humaine du "plus grand nombre"? En interrogeant la portée cosmopolitique du principe d'utilité, il s'agit d'étudier si les critères d'individuation et d'identification du sujet éthique et juridique sont tels qu'ils puissent permettre de penser un sujet national comme aussi international, appartenant aussi bien à une minorité comme à l'humanité.


  • Pas de résumé disponible.