Le leadership politique sous le prisme de l'autoritarisme ba‘thiste syrien. La décennie au pouvoir de bashar al-asad (2000-2010).

par Souhail Belhadj

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean Leca.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2002 .


  • Résumé

    La présente recherche traite des fondements individuels et sociaux du leadership politique en prenant comme cas d’étude le régime autoritaire ba‘thiste syrien au cours de la décennie 2000-2010. Ce régime, instauré par Hafez al-Asad en 1970, est maintenu par son fils, Bashar al-Asad, lequel accède à la Présidence de la république en 2000.Cette recherche vise à vérifier l’hypothèse selon laquelle l’émergence du leadership politique est généralement liée au mouvement convulsif d’un conflit social. Plus précisément, elle développe la thèse d’après laquelle la nature ethno-religieuse et de classe du conflit social en Syrie a conditionné l’élan et la logique unitaire du groupe d’hommes qui a pris le pouvoir en 1970. Cette recherche se conclut par l’assertion suivante : le lien confessionnel et clanique, bien qu’il renforce la fidélité et la dépendance personnelle de certains partisans à l’endroit de Hafez et de Bashar al-Asad, n’est pas prégnant dans la structuration du système d’autorité de la direction politique. Autrement dit, l’interprétation du leadership syrien en termes de minorité religieuse (alaouite) au pouvoir, n’est pas assez probante. Les conclusions de ce travail reposent sur une interprétation historique de la politique syrienne et sur l’application de méthodes qualitatives : collectes, au sein des institutions politiques du pays (parti Ba‘th, gouvernement, Parlement, collectivités territoriales, rédaction d’un quotidien officiel) de documents écrits ; analyse des données de l’observation directe et analyse des comptes rendus d’entretiens ; vérification des données recueillies par la confrontation d’au moins deux sources différentes.

  • Titre traduit

    Political leadership, a case study of syrian ba‘thist authoritarianism. The decade of bashar al-asad rule (2000-2010).


  • Résumé

    The present study deals with the individual and social roots of political leadership, taking the Syrian Ba'athist authoritarian regime during the decade 2000-2010 as a case study. This regime, founded by Hafez al-Asad in 1970, has been maintained by his son, Bashar al-Asad, who becomes President of the republic in 2000. This research aims to verify the hypothesis that the emergence of political leadership is generally related to the twitch (convulsive movement) of a social conflict. More specifically, it develops the thesis that the ethno-religious and classist social conflict in Syria has conditioned the impetus and the unitarian logic of the group of men who took power in 1970. This research concludes with the following assertion: confessional and clan affiliation, though it reinforces the loyalty and personal dependence of some supporters on Hafez and Bashar al-Asad, is not prevalent in the structuring of the system of authority of the political leadership. In other words, the interpretation of the Syrian political leadership as a religious minority (Alawite) at power, is not convincing enough. The result of this work is mainly based on a historical interpretation of Syrian policy and on the implementation of qualitative methods: collection of written documents in the country's political institutions (Baath party, government, Parliament, local authorities, writing a daily official), analysis of data collected from direct observation and analysis of meetings' reports; verification of the collected data by the confrontation of at least two different sources.