Terres et agriculture en milieu forestier : essais sur des politiques historique et contemporaine en République Démocratique du Congo : rumble in the jungle

par Margaux Vinez

Projet de thèse en Analyse et polique économiques

Sous la direction de Karen Macours et de Sylvie Lambert.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) depuis le 14-12-2012 .


  • Résumé

    En Afrique sub-saharienne, l’insécurité foncière associée aux régimes de droits fonciers dits “coutumiers” ainsi que la sous-utilisation d’intrants modernes sont deux facteurs souvent évoqués comme limitant le potentiel agricole de l’Afrique. Sur cette base, les décideurs politiques ont pensé et mis en place des interventions visant à individualiser le droit de la terre et à promouvoir l’adoption d’intrants améliorés. Cette thèse utilise des données originales collectées en République Démocratique du Congo pour étudier deux exemples de politiques publiques s’inscrivant dans cette lignée et mises en oeuvre à 50 ans d’intervalle. Elle montre qu’elles ont eu des implications de court terme et de long terme allant bien au delà de celles qui sont généralement attendues. Les deux premiers chapitres s’intéressent à une politique mise en oeuvre durant la dernière décennie de la colonisation belge qui entraîna l’individualisation de terres communales et leur allocation à des familles individuelles. Ils utilisent une expérience naturelle pour étudier ses implications sur les structures sociales et les mécanismes coutumiers de résolution des conflits. Le troisième chapitre s’intéresse à une politique récente de subvention d’intrants agricoles. En utilisant une expérience aléatoire, il montre que l’intervention a conduit à une augmentation de l’utilisation de semences améliorées, et analyse ses conséquences sur les décisions d’allocation des ressources en terre et en travail par les ménages.

  • Titre traduit

    Land and agriculture in the forest : essays on historical and contemporaneous policies in the Democratic Republic of Congo : rumble in the jungle


  • Résumé

    Contending that tenure insecurity under informal “customary” land institutions and the under-utilization of modern inputs are two important factors holding back sub-Saharan African agriculture, policy makers have designed policies to shift communal rights toward more individualization and formalization, and to promote the adoption of improved inputs. This doctoral thesis uses an original database to explore two examples of such policies that took place 50 years apart in the Democratic Republic of Congo. It shows that they had short-term and long-term implications far beyond those commonly expected. The first two Chapters focus on an intervention by the Belgian Colony that took place during the last decade of colonization. It led to the division of communal land and its allocation to individual families. Using a natural experiment, they study its consequences for social structures and customary conflict resolution mechanisms. The third Chapter focuses on a recent agricultural input subsidies intervention. It uses an experimental design to show that the subsidies successfully increased the use of improved seeds, and analyses its implications for households’ labor and land allocation.