Les formes d’appropriation dans la musique savante chilienne, XXe-XXIe siècles : transfert culturel, acculturation, métissage

par Mauricio Gómez Gálvez

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris) (laboratoire) depuis le 23-11-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse se focalise sur l’étude de quatre compositeurs chiliens contemporains de la seconde moitié du XXe siècle/début du XXIe (Cirilo Vila, Sergio Ortega, Patricio Wang et Andrés González), dont l’échelonnement générationnel permet d’embrasser un demi siècle de musique, et ayant pour dénominateur commun le fait d’avoir mené des carrières dans l’espace « euro-latinoaméricain ». La première partie de la thèse présente un panorama succinct de la musique savante chilienne dès l’indépendance du pays au XIXe siècle, en mettant l’accent sur le processus d’institutionnalisation de la vie musicale au pays, ainsi que sur les discours explicitement ou implicitement énoncés sur l’identité nationale/culturelle en musique. La deuxième partie analyse en détail, à travers une approche biographique, les parcours transnationaux et les œuvres des quatre compositeurs choisis, afin de comprendre, entre autres aspects, comment opèrent les processus de changement culturel à l’échelle d’une vie artistique. Enfin, la troisième partie présente une série d’études centrées sur l’analyse du rôle de passeurs culturels joué par les compositeurs chiliens (à la fois en tant que pédagogues et en tant que traducteurs de langages musicaux exogènes) ; l’impact de la circulation internationale et la globalisation ; les liens entre musique et politique, ainsi qu’entre art savant et populaire ; le rôle de la France et de l’Europe dans les processus d’acculturation ; les résultats du métissage culturel (à travers des cas concrets) ; ces études se complétant par une typologie des formes d’appropriation sonore opérés dans la musique de ces compositeurs.

  • Titre traduit

    Forms of appropriation in the Chilean concert music, 20th-21th centuries : cultural transference, acculturation, hybridization


  • Résumé

    This thesis focuses on the study of four contemporary Chilean composers from the second half of the 20th century and beginning of 21st century who developed their careers in the ‘euro-latin-american’ space (Cirilo Vila, Sergio Ortega, Patricio Wang, and Andrés González), and whose generational intersections allow to cover half a century of music. The first part of the thesis presents a brief panorama of Chilean concert music, from the independence of the country at the beginning of the 19th century until our days. The survey emphasizes the process of institutionalization of the musical life, as well as the implicit or explicit discurses, which are presented regarding the national cultural identity in relation to music. The second part analyzes in detail, through a biographical approach, the transnational trajectories of the four composers under study. The aim is to understand, among other aspects, how the processes of cultural change work at the level of a given artistic life. The third part, attempts to elucidate 1. the specificity of Chilean musicians through a multifactorial approach, presenting a series of studies towards analyzing the role of cultural transmitter performed by Chilean composers (within their double function as pedagogues and translators of exogenous languages); 2. the impact of the international circulation and the globalization on their works; 3. the links between music and politics as well as the links between high and popular art; 4. the role of France and Europe in the processes of acculturation; 5. the results of cultural hybridization (through concrete cases), and finally, 6. a typology of the ways of sonic appropriation.