Recherches sur la façon dont les institutions dans leur exercice amputent les malades mentaux d'une partie des droits qui leur sont légalement reconnus, en pensant le rapport institutionnel avec la force entravante que constitue les médias, l'opinion publique et l'imaginaire.

par Clémentine Perros

Projet de thèse en Santé, populations et politiques sociales

Sous la direction de Richard Rechtman.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 06-02-2013 .


  • Pas de résumé en français disponible.


  • Pas de résumé disponible.