The Emergence of Economic Cooperation : the Moderating Effects of Autistic Traits, Age and Group Size

par Cornélius Maurer

Projet de thèse en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Sacha Bourgeois-Gironde.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 06-12-2012 .

  • Titre traduit

    L'émergence de la coopération économique : effets modérateurs des traits autistiques, de l'âge et de la taille du groupe


  • Résumé

    Cette thèse s’ouvre sur une introduction au concept de comportement coopératif et aux questions de recherche ouvertes liées aux effets des traits autistiques, de l'âge et de la taille du groupe sur la coopération humaine (Chapitre 1). La première étude empirique de cette thèse (Chapitre 2), publiée dans Cognition (Maurer, Chambon, Bourgeois-Gironde, Leboyer, & Zalla, 2018) a examiné les effets de l'information sociale antérieure (reputational prior) et de la réciprocité directe sur la dynamique de la construction de la confiance et de la coopération chez les adultes avec et sans trouble du spectre autistique (ASD) dans le multi-round Trust Game (MTG). Conformément aux hypothèses voulant que les personnes atteintes de ASD soient davantage influencées par les informations sociales antérieures et moins flexibles dans l’intégration des retours d’informations en ligne, les résultats ont révélé que le reputational prior influençaient fortement la propension des participants atteints de ASD à faire confiance à leurs homologues lors des premières et des dernières sessions d’interaction, tandis que l’échantillon de participants normalement développés (TD) révisait leur jugement sur la fiabilité des interlocuteurs après quelques interactions et adoptait rapidement la stratégie optimale Tit-for-Tat. Le Chapitre 3 décrit une étude pilote utilisant l'approche méthodologique de MTG pour explorer la manière dont les informations de reputational prior sur les partenaires et l'expérience de réciprocité directe influencent la construction de confiance et la dynamique de l'apprentissage social chez les adolescents de 14 à 16 ans par rapport aux adultes. En accord avec les difficultés précédemment rapportées dans l'intégration flexible d'informations sociales innovantes et un « Theory of Mind » immature chez les adolescents, les résultats ont montré que les adolescents rencontraient plus de difficultés que les adultes pour intégrer les preuves sociales entrantes provenant du comportement des partenaires et les utiliser pour adapter leurs croyances sociales antérieures, et leur évaluation de la fiabilité des partenaires de coopération. Le Chapitre 4 présente une étude de développement qui examine la manière dont les enfants et les adolescents coopèrent dans le contexte de la négociation unique du jeu de l’Ultimatum lorsqu’ils négocient individuellement et en groupe sur des gains en argent réel. Des recherches antérieures sur la prise de décision collective ont montré que les groupes d'adultes se comportent systématiquement d'une manière économiquement plus rationnelle que les individus. Les résultats ont révélé que les demandes des responders diminuaient de manière significative avec l’âge et que les groupes de responders en demandaient beaucoup moins que les responders individuels. Cependant, aucun effet d'âge ou de groupe n'a été trouvé dans l'échantillon de proposers. Il est important de noter que nous avons constaté que les prédictions des offres individuelles précédentes dans l'UG, ainsi que l'utilisation d'arguments de stratégie au cours de discussions de groupe, permettaient de mieux prédire les décisions du groupe de proposers. En revanche, les types d'arguments utilisés au cours des discussions en groupe, à savoir la stratégie et le raisonnement fondé sur l'équité, permettaient de mieux prédire les décisions du groupe de responders. Enfin, le Chapitre 5 résume les principaux résultats empiriques de cette thèse et donne un aperçu des futures recherches sur les effets des traits autistiques, de l’âge et de la taille du groupe sur la coopération.


  • Résumé

    This dissertation opens with an introduction to the concept of cooperative behavior and the open research questions related to the effects of autistic traits, age, and group size on human cooperation (Chapter 1). The first empirical study in this dissertation (Chapter 2), which has been published in Cognition (Maurer, Chambon, Bourgeois-Gironde, Leboyer, & Zalla, 2018) investigated the effects of prior social information (reputation) and direct reciprocity on the dynamics of trust-building and cooperation in adults with and without autism spectrum disorder (ASD) in the multi-round Trust Game (MTG). In line with the hypotheses that people with ASD are more influenced by prior social information and less flexible in integrating feedback from online evidence, the results revealed that reputational priors strongly influenced the decisions of participants with ASD to trust their counterparts during the first and later rounds of interaction, while the sample of typically developed (TD) participants updated their judgments of counterparts’ trustworthiness after a couple of interactions and rapidly adopted the optimal Tit-for-Tat strategy. Chapter 3 describes a pilot study that employed the methodological approach of the MTG to explore how prior reputational information about partners and direct reciprocity experience influence trust behavior and the dynamics of social learning in adolescents between 14 and 16 years of age compared to adults. In line with previously reported difficulties in the flexible integration of novel social information and an immature Theory of Mind in adolescents, the results showed that adolescents encountered more difficulties than adults in integrating incoming social evidence from partners’ behavior and using it to flexibly review their prior social beliefs about cooperation partners’ trustworthiness. Chapter 4 introduces a developmental study that investigated how children and adolescents cooperate in the one-shot bargaining context of the Ultimatum Game when bargaining individually and as a group about real money payoffs. Previous research on collective decision-making found that adult groups systematically behave in a more economically rational manner than individuals. The results revealed that responder demands decreased significantly with age, and responder groups demanded significantly less than individual responders. However, no age or group effect was found in the proposer sample. Importantly, we found that proposer group decisions were best predicted by previous individual offers in the UG, as well as by the usage of strategy arguments during group discussions. In contrast, responder group demands were best predicted by the types of arguments employed during group discussions, that is, strategy and fairness reasoning. Finally, Chapter 5 summarizes the main empirical findings of this dissertation and gives an outlook for future research on the effects of autistic traits, age, and group size on cooperation.