Carrières des enseignants et parcours des étudiants dans l'enseignement supérieur

par Pierre Gouedard

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Étienne Wasmer.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Ce projet de recherche concerne deux volets de la question éducative en France, à savoir les carrières des enseignants et les parcours universitaires des étudiants. Dans un premier temps, nous cherchons à caractériser les moments extrêmes de la carrière d'un enseignant à travers l’évaluation de deux réformes. Le passage à la retraite est appréhendé grâce à la réforme de 2003 : le fait que des cohortes entières aient liquidé leurs droits nous permet de non seulement mesurer un impact global, mais aussi de distinguer l’effet particulier du mécanisme de la surcote. A l’opposé, les débuts de carrières des enseignants ont été marqués par l’entrée en vigueur de la réforme de la masterisation à la rentrée 2010. C’est l‘occasion de mesurer en quoi cette évolution des exigences académiques a modifié les voies traditionnelles d’accès à la profession, la composition des flux d’étudiants préparant le concours ou encore les risques d’abandon durant la formation. Dans un second temps, nous souhaitons mesurer l’impact du travail étudiant tant à court (réussite de l’année engagée) qu’à moyen terme (obtention du diplôme, insertion professionnelle). Outre la dimension quantitative (nombre d’heures), nous souhaitons intégrer la dimension qualitative du travail étudiant, afin de distinguer si celui-ci est, ou non, lié au cursus engagé. Ce premier sujet est doublé d’une évaluation de la mise en place de la réforme du LMD en 2004, selon le même angle d’approche. Ainsi, nous visons à élaborer la première étape d’une réflexion plus générale sur la réussite universitaire.


  • Pas de résumé disponible.