Définir l'"Afrique" entre Panafricanisme et Nationalisme en Afrique de l'Ouest. Analyses à travers les transformations sociales au Sénégal, au Ghana et en Haute-Volta au temps de la décolonisation (1945-1962)

par Sakiko Nakao

Projet de thèse en Histoire et civilisations


Sous la direction de Myriam Cottias.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 26-09-2012 .


  • Résumé

    La période suivant la fin de la Seconde Guerre Mondiale connut à la fois le démantèlement des Empires coloniaux et la montée de la guerre froide. La place de l’Afrique constitua un enjeu crucial dans ce contexte de reconfiguration de l’ordre mondial. Après avoir déterminé les protagonistes politiques et culturels des processus de décolonisation, nous nous proposons d’étudier ses enjeux tels qu’ils s’incarnaient dans les différentes définitions que chaque acteur donnait à sa société, toujours associée à l’« Afrique ». En suivant ainsi l’évolution de la référence « africaine », cette étude veut mettre en lumière la transformation des valeurs dans les sociétés coloniales et postcoloniales de l’Afrique de l’Ouest, afin d’y trouver la genèse des nationalismes. Tout en puisant les exemples dans trois pays ouest-africains, il s’agit de s’intéresser à l’aspect constitutif de chaque entité. Celle-ci fut pensée en interaction avec d’autres entités coloniales, régionales et impériales, souvent au-delà des frontières. À travers l’analyse de l’ensemble du processus de la décolonisation, cette thèse permet de comprendre l’articulation qui s’est opérée entre les deux dynamiques qui le composent : le panafricanisme et le nationalisme.

  • Titre traduit

    Defining "Africa", between Pan-Africanism and Nationalism in West Africa : social Transformations in Senegal, Ghana and the Upper-Volta during Decolonisation (1945-1962)


  • Résumé

    The post-Second World War period saw both the dismantlement of the colonial empires and the beginnings of the Cold War. The place of Africa became a key issue in the configuration of the new world order. This thesis examines the processes of decolonisation through the examples of certain political and cultural protagonists, and the different ways in which they tried to shape their respective societies in relation to their visions of “Africa”. By following the evolution of the notion of “Africa”, this study aims to shed light on the changing values of the colonial and postcolonial societies of West Africa, linking these to the emergence of their nationalist movements. While drawing its examples from three West African countries, this work also seeks to highlight the constitutive aspects of each of these entities, which were conceived through interactions with other colonial, regional and imperial units, often across borders. By examining the process of decolonisation as a whole, this thesis offers an understanding of the complex dynamics between its two constituent forces: pan-Africanism and nationalism.