Vivre ensemble : conflit et cohabitation à Ceuta et Melilla

par Alicia Fernández García

Thèse de doctorat en Langues et littératures romanes : spécialité Espagnol

Sous la direction de Mercè Pujol Berché et de Julio Pérez-Serrano.

Thèses en préparation à Paris 10 en cotutelle avec l'Universidad de Cádiz , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) depuis le 11-02-2013 .


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à l’histoire sociale de Ceuta et de Melilla par le biais des relations interculturelles, notamment entre les deux communautés majoritaires, celle d’origine péninsulaire et de tradition catholique, et celle d’origine marocaine et de confession musulmane. Il s’agira donc d’aborder l’étude de cette histoire sociale par le bais de trois approches : 1) une approche sociohistorique des relations interculturelles ; 2) une approche sociopolitique où la composante démographique, l’identité et le nationalisme seront les axes fédérateurs ; et 3) une approche sociolinguistique consacrée au rôle des stéréotypes dans la construction identitaire, de même qu’aux pratiques et représentations interculturelles d’abord puis linguistiques ensuite chez les élèves des villes. Cette thèse se fonde ainsi sur une problématique centrale formulée dans les termes suivants : comment les relations interculturelles à Ceuta et Melilla se sont-elles construites au long de l’histoire et comment se forgent-elles, dans l’actualité, au niveau social, politique et linguistique ?

  • Titre traduit

    Live together : conflict and coexistence in Ceuta and Melilla


  • Résumé

    The objective of this thesis is the study of the social history of Ceuta and Melilla, by means of the analysis of intercultural relationships. Overall, two mainstream communities will be analysed: a Spanish heritage community, mainly Catholic and a Moroccan heritage community of Muslin religion. Three approaches have been taken in order to study this social history: 1) a sociohistorical approach of the intercultural relationships between the two communities; 2) a socio-political approach to analyse identity, demographic data and nationalism; 3) a sociolinguistic approach for the analysis of stereotypes and the construction of identity, as well as linguistic and intercultural representations. Our research question is the following: how intercultural relationships in Ceuta and Melilla are constructed not only diachronically (historically) but also synchronically (today), at social, politic and linguistic levels?