Haivaro Fasu Modernity : embodying, Disembodying and Re-embodying Relationships

par Sandrine Lefort

Projet de thèse en Anthropologie sociale et ethnologie


Sous la direction de Alexandre Surrallés et de Monica Minnegal.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'University of Melbourne , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 02-11-2012 .

  • Titre traduit

    La modernité des Fasu de Haivaro : incarner, désincarner et réincarner les relations


  • Résumé

    Cette thèse analyse la manière dont les relations de paternité, de fraternité, de conjugalité, de genre et d'altérité qui construisent l'univers de vie des Fasu de Haivaro (un village situé dans les basses-terres au nord-ouest de la Province du Golfe, en Papouasie-Nouvelle-Guinée) ont été - et sont toujours - renégociées et reconfigurées dans le contexte de leur engagement avec de multiples expressions de la modernité, et plus particulièrement avec une compagnie forestière implantée sur leur territoire. Cette recherche montre comment ces transformations entrainent un processus d'incarnation, de désincarnation et de réincarnation de ces relations.


  • Résumé

    This thesis analyses ways in which the relationships of fatherhood, brotherhood, conjugality, gender and otherness that build the lifeworld of Fasu people of Haivaro (in the northwestern lowlands of Gulf Province, Papua New Guinea) have been and continue to be renegotiated and reconfigured in the context of their engagement with multiple expressions of modernity, in particular with a logging company operating on their land. I show how these transformations entail processes of embodiment, disembodiment and re-embodiment of those relations.